Girondins : la Premier League bientôt victime à son tour de Joseph DaGrosa ?
Joseph DaGrosaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
INVESTISSEUR

Girondins : la Premier League bientôt victime à son tour de Joseph DaGrosa ?

Ancien patron des Girondins de Bordeaux, Joseph DaGrosa tente de prendre le contrôle d'un club de Premier League depuis plusieurs mois. Et si ça ne se fait pas avec celui-là, il en a trois autres sous le coude.

Zapping But! Football Club Bordeaux : top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

Les supporters des Girondins de Bordeaux ne manqueront pas de sourire à cette information : GACP et son patron, Joseph DaGrosa, sont en passe d'exporter leur méthode en Angleterre. Oui, celle-là même qui consiste à améliorer les buvettes d'un stade plutôt que de renforcer l'équipe afin d'obtenir de bons résultats. De juillet 2018 à décembre 2019, le fonds de pension américain a été à la tête du FCGB, vendant ses meilleurs joueurs pour en recruter à moindres coûts. Une politique de trading qui a plongé le club au scapulaire dans un relatif anonymat.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

Une volonté de faire comme Red Bull

Viré du navire bordelais par King Street en décembre 2019 en raison de comptes déficitaires, GACP n'en a pourtant pas fini avec le monde du football. Selon The Athletic, DaGrosa est en négociations avec quatre clubs de Premier League, dont un très avancé. La cible prioritaire est Southampton, dont le propriétaire chinois, Gao Jisheng, souhaite se désengager. Pour le moment, les négociations butent sur le montant des parts de l'actionnaire majoritaire. Celui-ci en réclame 227 M€, GACP et DaGrosa ne proposent "que" 182 M€. Pourtant, leur plan est très ambitieux puisqu'ils voudraient faire des Saints la tête de pont d'un empire de type Red Bull, avec plusieurs clubs.

Pour mettre la pression à Gao Jisheng, les Américains seraient entrés en négociations avec trois autres clubs de Premier League : Newcastle, West Ham et Crystal Palace. Le propriétaire des Magpies, Mike Ashley, souhaite vendre depuis des années. Mais lui aussi réclame un montant exorbitant. On est loin des sommes versées à l'été 2018 pour racheter les Girondins de Bordeaux (100 M€)…