Girondins : des investisseurs arrivent avec un plan révolutionnaire, le rachat vite finalisé ?
Hatem Ben Arfa (Girondins)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
SUCCESSION

Girondins : des investisseurs arrivent avec un plan révolutionnaire, le rachat vite finalisé ?

La situation des Girondins de Bordeaux pourrait connaître un nouveau virage très rapidement peu en raison de l’intérêt grandissant de nouveau investisseurs.

Zapping But! Football Club Bordeaux, PSG, OM, OL, ASSE : le top 10 des meilleurs buteurs de Ligue 1 en activité

Le retrait de King Street a fait naître un vent de panique aux Girondins de Bordeaux. Les dernières nouvelles sont toutefois plutôt bonnes. « Des entrepreneurs bordelais, spécialisés en technologie financière, s’apprêtent à dévoiler un plan de reprise des Girondins de Bordeaux, assure RMC Sport. Le projet est orienté vers le modèle des socios. Ce plan de reprise articulé autour d’une petite dizaine de dirigeants, passionnés des Girondins, compte proposer un modèle d’actionnariat bien différent de ce que l’on connaît dans le milieu du foot. En plus d’un consortium d’investisseurs privés prêts à investir, ce plan compte offrir la part belle aux supporters en leur proposant d’investir et de prendre part à l’actionnariat via une plateforme numérique qui existe déjà et se nomme Equisafe. »

Girondins4Ever, qui relaye l’information, ajoute que ce groupe d’entrepreneurs bordelais serait spécialisé dans le domaine de la « fintech » et que le projet serait même proposé dans la semaine ! Un nom revient à sa tête : Elie Simon. Alain Giresse aurait été contacté au sujet de cette nouvelle candidature avec peut-être l’agrégation de « certains candidats déjà déclarés » à moyen terme. 

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

« La reprise du club va être plutôt rapide »

« J’ai eu quelqu’un qui pourrait être concerné par une reprise et qui m’explique que la marque Bordeaux dans le monde entier est tellement célèbre, tellement classe, tellement sélect, que la reprise du club va être plutôt rapide, ajoute le journaliste de L’Équipe Guillaume Dufy. Il y a des enjeux politiques, il y a la marque Bordeaux. Je n’ai pas de noms mais ça discute énormément. Ca ne peut pas empêcher les Girondins de Bordeaux de se planter et de descendre en Ligue 2, ce qui serait pour moi pas forcément une mauvaise nouvelle car ça épurerait et ça ferait le ménage mais financièrement, ça serait dramatique pour le mec qui arrive. »