Girondins : Gasset et le FCGB désavantagés dans la course au maintien ?
Jean-Louis GassetCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
PAS L'HABITUDE

Girondins : Gasset et le FCGB désavantagés dans la course au maintien ?

L'agent de joueurs Christophe Hutteau est assez pessimiste concernant la fin de saison des Girondins de Bordeaux car il estime que l'équipe n'est pas préparée à jouer le maintien.

Zapping But! Football Club Bordeaux : le palmarès complet des Girondins

Avec huit points d'avance sur le barragiste nîmois et neuf sur le premier relégable nantais, les Girondins de Bordeaux peuvent a priori aborder la fin de saison avec sérénité. Surtout que Strasbourg et Saint-Etienne comptent le même total qu'eux. Seulement, les Crocos reviennent fort alors que les Canaris pourraient se révolter sous la conduite d'Antoine Kombouaré. Alors que les hommes de Gasset, eux, se retrouvent dans une situation pas du tout attendue, eux qui s'imaginaient plutôt lutter pour l'Europe.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

"Bordeaux n’est absolument pas préparé à jouer le maintien"

"Nous espérons Bordeaux capable de prendre les points pour se sauver, a expliqué l'agent de joueurs Christophe Hutteau, dans des propos retranscrits par Girondins4ever. Maintenant, force est de constater que le calendrier est on ne peut plus compliqué pour Bordeaux d’ici la fin du championnat. A chaque fois que vous allez rencontrer un adversaire, soit cet adversaire va jouer soit le maintien, soit la course à l’Europe. C’est pour le moins compliqué."

"Il faut aussi rajouter ce paramètre psychologique : Bordeaux n’est absolument pas préparé à jouer le maintien. Ce sera un combat. Des équipes comme Lorient, Dijon, sont conditionnées dès le départ à jouer le maintien. Bordeaux non. Je ne veux pas être pessimiste mais en étant pragmatique, c’est chaud. Si Jean-Louis Gasset a la clé pour relancer tout ça ? C’est compliqué de prétendre qu’il est l’homme de la situation, ou qu’il ne l’est pas. En disant que je ne sais pas, je suis très objectif. J’ose espérer… Si Jean-Louis était amené à quitter Bordeaux, qui allez-vous mettre à sa place ? Et est-ce que cette personne à 8-9 matches de la fin, ferait mieux ?"