Girondins : Gasset va dans le sens de Koscielny et fait une annonce forte pour Ben Arfa
Jean-Louis GassetCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CONF' DE PRESSE

Girondins : Gasset va dans le sens de Koscielny et fait une annonce forte pour Ben Arfa

L'entraîneur des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Gasset, a confirmé les propos de son capitaine, Laurent Koscielny, sur les joueurs peu motivés au sein de son effectif. Et il s'est dit prêt à se passer des services d'un Hatem Ben Arfa en petite forme.

Zapping But! Football Club Bordeaux : le calendrier complet de la saison 2020-2021

La sortie de Laurent Koscielny en conférence de presse ce jeudi a fait beaucoup de bruit. Le défenseur central des Girondins de Bordeaux a fustigé l'attitude d'une partie de l'effectif, notamment les joueurs en fin de contrat, accusés de ne pas se donner à fond. Il est également revenu sur son altercation avec Hatem Ben Arfa à la fin du triste 0-0 contre 9 Marseillais, affirmant n'avoir aucun regret.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

"Ce qui compte, c’est que le club marche bien"

Contre toute attente, Jean-Louis Gasset a dit à peu près la même chose que son joueur, de façon moins virulente, certes, mais en affirmant qu'il pourrait se priver de Ben Arfa : "On sait très bien que ce genre de joueur, quand il ne fait pas la différence, il est un peu plus critiqué. C'est logique. Je peux me passer de lui. Tout est possible. Il faut attendre de connaître les joueurs disponibles dans le groupe. Tout est possible."

"Quand c’est vous qui faites l’équipe, vous êtes un personnage central, bien sûr. Mais dans le discours d’être déterminé, de retrouver cet état d’esprit de combat et de surpassement, il faut voir les gens travailler et voir sur qui on peut compter. Je compte ces joueurs-là parce qu’on a beaucoup de joueurs blessés ou incertains. Mais à partir du moment où on aura fait le groupe, il faudra faire des choix. J’ai une petite expérience dans le football. J’ai travaillé dans des vestiaires où il y avait des grands noms, je peux vous dire qu’ils ne sont pas tous amis. Ce qu’il faut faire comprendre à un groupe, c’est que c’est l’intérêt collectif qui compte. On travaille aux Girondins de Bordeaux, qui est un club mythique, et ce qui compte, c’est que le club marche bien. Il faut réagir dans ce moment difficile. On l’a déjà fait, donc je sais qu’on en est capable. C’est toujours plus difficile quand vous l’avez fait deux, trois fois, mais on en est capable.”