Gérard Lopez
Gérard LopezCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
COUP DE GUEULE

Girondins : Gérard Lopez place ses joueurs face à leurs responsabilités

Patron des Girondins de Bordeaux, Gérard Lopez était forcément remonté après la défaite à domicile de son équipe contre le Stade Brestois (1-2), qui laisse son club à la place de barragiste.

Zapping But! Football Club Bordeaux : top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

C'était un week-end à ne pas se louper pour les Girondins de Bordeaux. D'abord parce que Saint-Etienne, Metz et Troyes, autres mal-classés comme eux, affrontaient le PSG, Nice et l'OM, et risquaient donc d'y laisser des plumes. Ensuite parce que le surprenant succès des Lorrains face aux Aiglons (1-0) leur mettait la pression. Si tout s'est bien passé en première période puisqu'il a ouvert le score, le FCGB a dérapé en seconde période, s'inclinant face au Stade Brestois (1-2). Le voilà aujourd'hui 18e, donc barragiste. Ce qui a suffi à énerver son patron, Gérard Lopez…

« L'attitude des joueurs est inacceptable. On est dans le confort le plus total et c'est ce qui nous pénalise. On a encore fait preuve d'arrogance. C'était déjà le cas à Metz et ça recommence aujourd'hui. C'est bien la preuve qu'il y a un souci et nous allons le régler tous ensemble. Le problème ? Ce n'est pas qu'une affaire de talent. On doit seulement montrer plus d'envie sur le terrain. On doit avoir l'envie de gagner, de se battre, de courir sur les duels, de se faire mal et surtout de faire mal à l'adversaire. Une défaite est toujours possible, nous en avons eu qui n'étaient pas méritées, mais une défaite comme celle d'aujourd'hui n'est pas du tout acceptable. Chacun doit vite se remettre en question. On doit faire preuve de fierté pour faire honneur au blason des Girondins de Bordeaux. »

Gérard Lopez attend une réaction rapide des Girondins

Le patron des Girondins de Bordeaux était particulièrement déçu après la défaite de ses troupes à domicile contre le Stade Brestois (1-2) dans un match de la peur qui laisse le FCGB à la 18e place du championnat, soit celle de barragiste.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet