Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
MALAISE

Girondins : Koscielny, Winamax... L'OM a vraiment mis le feu à Bordeaux

En battant les Girondins à Bordeaux pour la première fois depuis 44 ans, l'OM a mis le feu dans le club aquitain.

Zapping But! Football Club Bordeaux, PSG, OM, OL, ASSE : le top 10 des meilleurs buteurs de Ligue 1 en activité

C'est le feu du côté des Girondins ! Une semaine après la défaite historique face à l'OM à Bordeaux (0-1), le club aquitain continue de se déchirer en interne. Le cas des joueurs écartés et plus précisément de Laurent Koscielny, capitaine poussé vers la sortie, est sans doute celui qui est le plus sensible aujourd'hui.

L'affaire Koscielny, conséquence sportive de la défaite

Loin d'éclaircir la situation de l'ancien Gunner en conférence de presse, Vladimir Petkovic a mis cette affaire... dans les conséquences du match de l'OM : « Je parle tous les jours avec la direction. Il n’y a pas que l’aspect sportif. C’est fait pour créer un électrochoc et penser au futur du club. Après le résultat contre l’OM, on est encore plus sous pression (…) Koscielny ?Il ne faut pas trop parler dans ces cas. Je préférer laisser les émotions retomber. Pour nous c’est clair, le capitaine est encore Koscielny, puis Benoit Costil et ensuite Jimmy Briand ».

De son côté, l'UNFP a fait feu contre le club aquitain dans un communiqué : « Qu’au pays du vin-roi, on décide ainsi – et une fois encore… et une fois de trop ! – de mettre la pression sur des joueurs, de les « foot-tre » au ballon, afin qu’ils renoncent de façon prématurée à leur engagement contractuel, est indigne d’un grand club comme les Girondins de Bordeaux, qui, au moins et à la différence semble-t-il de quelques grands crus de la région, ne se cache pas derrière une étiquette trompeuse, mais dont les négociants, pardon les dirigeants, affichent au grand jour leur mépris des contrats signé […] Finalement, quels que soient le maître de chai ou l’année, 2019… 2022, ce Bordeaux-là est, pour l’UNFP, imbuvable. »

L'OM à l'origine du divorce Bordeaux – Winamax

Dans la coulisse, c'est aussi le feu avec l'annonce par le club de la résiliation prématurée du contrat de partenariat avec Winamax. Les Girondins n'ont en effet pas apprécié l'humour caustique du site de paris en ligne et l'a fait savoir par la bouche de son directeur général adjoint Thomas Jacquemier : « Ces derniers temps, leur communication s’était désolidarisée du club à travers des vidéos et des tweets, notamment lors du dernier match (défaite 1-0 contre l'OM). Cela n’est ni en phase avec l’esprit d’un partenariat tel qu’on le conçoit, ni en phase avec notre contrat ». Une sortie qui a fait réagir Winamax, lequel a enchaîné les tacles à l'égard de l'ancien partenaire dans l'après-midi :

Du côté des supporters marseillais, on doit jubiler de voir l'ennemi intime exploser en vol après avoir fanfaronné pendant 44 ans...

L'OM a mis le bazar à Bordeaux

C'est le feu du côté des Girondins ! Une semaine après la défaite historique face à l'OM à Bordeaux (0-1), le club aquitain continue de se déchirer en interne. Le cas des joueurs écartés et plus précisément de Laurent Koscielny, capitaine poussé vers la sortie, est sans doute celui qui est le plus sensible aujourd'hui.