Girondins : les Ultramarines continuent de mettre la pression à Longuépée
Ultras des Girondins de BordeauxCredit Photo - ICON SPORT
par Raphaël Nouet
TENSIONS

Girondins : les Ultramarines continuent de mettre la pression à Longuépée

Le supporter ayant brandi une banderole "Longuépée démission" sur le Tour de France a beaucoup amusé les Ultramarines, qui ne se sont cependant pas à l'origine de cette action. Mais ils continuent de réclamer la démission du président des Girondins de Bordeaux.

La scène s'est produite hier lors d'une étape du Tour de France : un supporter situé sur le bas côté a brandi une banderole "Longuépée démission" au moment où le peloton (et les caméras) passait. Le quotidien Sud Ouest a voulu savoir s'il s'agissait d'un ultra, dépêché par ses collègues sur Bordeaux pour continuer à faire passer un message qu'ils martèlent depuis des mois.

Eh bien, la réponse est non, comme l'a expliqué le porte-parole des Ultramarines à Sud Ouest : "Nous n’y sommes pour rien. Nous n’étions pas au courant. Ce n’est pas une action du groupe mais cela nous a beaucoup amusés. Et montre que la contestation se poursuit et ne se limite pas aux Ultramarines. Seul son départ pourra apaiser les choses. Mais en attendant, il n’y a plus aucun travail en commun”.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DES GIRONDINS DE BORDEAUX

Le conflit toujours présent

Ainsi donc, même si le sportif a occulté le reste depuis la reprise du championnat, le conflit est toujours d'actualité entre les ultras des Girondins et Frédéric Longuépée. Pourtant, le remplacement de Paulo Sousa par Jean-Louis Gasset et les deux bons premiers matches (nul contre Nantes, victoire à Angers) semblaient avoir apporté un peu de sérénité en Gironde. Ce n'est donc pas le cas. Et la motivation des Ultramarines, on se demande comment le FCGB va pouvoir sortir indemne de cette crise…