Girondins : les Ultramarines vont faire une descente au Haillan avant l'OM
Ultras des Girondins de BordeauxCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
MOTIVATION

Girondins : les Ultramarines vont faire une descente au Haillan avant l'OM

Comme chaque année depuis quinze ans, les ultras des Girondins de Bordeaux vont rendre visite à leurs joueurs à la veille d'accueillir l'ennemi marseillais.

Zapping But! Football Club Bordeaux : top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

Il est amusant de constater comme une rivalité peut parfois être à sens unique. Ainsi, hier en conférence de presse, l'entraîneur de l'OM, Nasser Larguet, expliquait ne pas être au courant que son club ne s'était pas imposé à Bordeaux depuis 1977. Dans le même temps, l'ancien Marseillais Hatem Ben Arfa, aujourd'hui au FCGB, assurait ne pas savoir qu'il y avait une grosse rivalité entre les deux clubs. Ce qui tend à prouver que si l'OM est le principal ennemi des Girondins, la réciproque n'est pas vraie.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

Plusieurs centaines d'ultras attendus au Haillan

Mais qu'importe ce qu'il en est pour les Marseillais, la venue de l'OM reste un événement pour les Girondins et leurs ultras. Le quotidien régional Sud Ouest consacre un article ce samedi à la descente désormais traditionnelle des Ultramarines au Haillan pour motiver les troupes. Ça fait quinze ans que ça dure, ça a parfois été chaud mais ça a toujours porté ses fruits.

"Cette fois, c'est la visite la plus importante, explique Florian Brunet, porte-parole des Ultramarines. Ça va être les retrouvailles de deux entités indissociables et qui sont l'essence même de ce sport. Cette crise terrible a au moins le mérite de prouver que le foot sans supporters n'a plus de saveur. On se manque beaucoup. Marseille est notre ennemi historique, il y a cette envie de prolonger la série, mais il faut surtout bien finir la saison, être le plus haut au classement et faire sentir aux joueurs qu'ils ne sont pas dans n'importe quel club et que les supporters sont toujours là." Plusieurs centaines d'Ultramarines sont attendus au centre d'entraîneur du FCGB cet après-midi.