Girondins : Lizarazu envoie un message aux potentiels repreneurs
Bixente LizarazuCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CASH

Girondins : Lizarazu envoie un message aux potentiels repreneurs

Enfant des Girondins de Bordeaux, Bixente Lizarazu a évoqué la situation de son club formateur et défini le projet de reprise idéal.

Zapping But! Football Club Girondins : Top 10 des salaires de la saison 2020 / 2021

Ce mardi, le quotidien Sud-Ouest publie une longue interview de Bixente Lizarazu, dans laquelle l'ancien latéral gauche évoque toute l'actualité du football, de son dégoût du projet de Super Ligue au conflit Deschamps-Benzema en équipe de France. Mais il parle aussi de la situation de son club formateur, les Girondins de Bordeaux, placés au bord du précipice par King Street. S'il ne se voit pas dans un rôle de dirigeant, le champion du monde 98 veut bien échanger sur le club avec de potentiels repreneurs, à qui il fixe un objectif.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

"On peut être moderne et ancré sur ses racines"

"Je leur ai dit : j'ai un métier, consultant, je donne mon avis sur le foot et il ne faut pas essayer de m'influencer. Si on me demande qui a le meilleur projet pour les Girondins, je le dirai de manière très indépendante. Personne ne pourra se recommander de moi." Lizarazu parle de son expérience au Bayern Munich en disant : "On peut être moderne et ancré sur ses racines".

"Le plus important est de construire des bases solides, développer un modèle durable, même s'il fallait repasser par la L2. Faire remonter le club, le stabiliser au milieu du tableau de L1 et quand les structures s'organisent, que les finances rentrent, qu'il y a une effervescence autour, essayer d'avoir plus d'ambition, sans se laisser griser. Si un mec arrive et qu'il dit : l'objectif est l'Europe, j'ai tendance à penser qu'il veut flatter les supporters. Il faut se méfier de ces gens : le démago, le mégalo, le gros pipeau."

Pour résumer

Formé aux Girondins de Bordeaux, Bixente Lizarazu espère que les futurs repreneurs sauront redonner au club ses valeurs d'antan.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet