Girondins : projet, logo, stade… les grandes annonces de Bruno Fievet
Stade Matmut-AtlantiqueCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
AMBITION

Girondins : projet, logo, stade… les grandes annonces de Bruno Fievet

L'homme d'affaires Bruno Fievet en a dit plus sur son projet de reprise des Girondins de Bordeaux, qu'il veut "100% local".

Zapping But! Football Club Bordeaux : les stats de la saison 2020-2021 d'Hatem Ben Arfa

Alors que les Girondins de Bordeaux vont tenter ce soir de décrocher leur maintien, à domicile face au RC Lens, les candidats à leur reprise continuent de fourbir leurs armes. Le Journal du Dimanche publie aujourd'hui une interview de l'homme d'affaires Bruno Fievet dans laquelle il dévoile une partie de son programme.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

Laslandes, Grenet et Ducasse dans l'organigramme ?

Projet local et nouveau logo

"Nous souhaitons retisser le lien entre les Girondins et l'écosystème bordelais. Le club s'en est coupé lentement sous l'ère M6, brutalement avec GACP-King Street. Aux supporters, je proposerai une consultation sur le logo dont ils ont été dépossédés. Notre actionnariat sera 100% local et j'associerai à la gouvernance des anciens joueurs tels que Lilian Laslandes, François Grenet ou Pierre Ducasse, qui ont manifesté leur intérêt (...) On va travailler avec un fonds européen, qui va nous prêter de grosses sommes mais sans entrer dans l'actionnariat. Une cinquantaine d'entreprises du territoire désireuses d'en faire partie sont déjà réunies dans "Club Scapulaire", dont je dévoilerai bientôt la composition."

Vers un rachat du stade

"Le partenariat public-privé actuel coûte très cher au club : 350.000 euros par match, qui s'ajoutent à près de 5 millions de loyer annuel. Mon projet intègre son rachat à l'horizon 2024. Officiellement, il a coûté 185 millions d'euros. Aujourd'hui on pourrait l'avoir pour 110, moins en négociant."

Pour résumer

Candidat à la reprise des Girondins de Bordeaux, Bruno Fievet a dévoilé une partie de son programme.

Raphaël Nouet
Article écrit par Raphaël Nouet