Girondins : son retour, ses contacts, ses objectifs… Alain Roche se dévoile
Alain RocheCredit Photo - ICON SPORT
par Raphaël Nouet
RETOUR

Girondins : son retour, ses contacts, ses objectifs… Alain Roche se dévoile

Formé aux Girondins de Bordeaux dans les années 80, Alain Roche y fait son grand retour en tant que directeur sportif. Il s'est confié sur la mission que lui a confiée King Street.

Après des semaines de négociations, Alain Roche a accepté de revenir aux Girondins de Bordeaux en tant que directeur sportif. Lui qui a été formé au FCGB et qui y a fait ses premiers pas chez les professionnels dans les années 80 se voit confier une tâche très ardue car les caisses sont vides et le projet très critiqué par les supporters ! Mais cela ne semble pas l'effrayer outre mesure. Pour Sud-Ouest, il a donné davantage de détails sur les conditions de son arrivée et sur les objectifs qui lui ont été fixés.

"C’est un plaisir, un retour aux sources. Ça n’a pas beaucoup changé. Il y a quelques bâtiments en plus, les terrains sont de plus en plus beaux… Mais le château est toujours le même. Je le connaissais, et il y a mes parents qui habitent à côté, donc je n’étais pas trop dépaysé (rires). J’ai été contacté autour du 20 juillet à peu près, où Frédéric Longuépée m’a téléphoné une première fois pour m’expliquer l’intérêt que les Girondins avaient à ce que je vienne. Et après, il a fallu aussi parler aux actionnaires pour confirmer, et essayer de se vendre un peu."

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DES GIRONDINS DE BORDEAUX

"Il faut être en éveil constant"

« On m’a donné comme objectif de gagner en stabilité, de mettre en avant la formation des jeunes. Après, il y a un équilibre financier, on ne va pas se voiler la face. Il y a eu pas mal de pertes la saison précédente, donc il faut stopper ces pertes et tenter de revenir à l’équilibre, même si ça ne se fait pas du jour au lendemain, mais de compenser, de faire rentrer un petit peu d’argent. Mais sans faire n’importe quoi non plus parce que pour rentrer de l’argent, il faut vendre des joueurs, mais il ne faut pas non plus affaiblir l’équipe donc on va être extrêmement vigilants. »

« Il y a des mercatos dans le football. Ce n’est pas très sympa pour les clubs de foot, c’est extrêmement bizarre. Vous reprendrez le championnat, il y aura 7-8 matches qui seront joués, et des joueurs vont peut-être partir au dernier moment, sollicités par des clubs qui leur proposeront des contrats supérieurs. Il faut être en éveil constant ».