Girondins : un cadre bordelais charge Mediapro et la LFP pour la baisse des salaires
Loris BenitoCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
VERITES

Girondins : un cadre bordelais charge Mediapro et la LFP pour la baisse des salaires

S'il fera tout ce qu'il faut pour sauver les Girondins de Bordeaux et baissera son salaire, Loris Benito n'est pas content de la situation et l'a vivement fait savoir.

Zapping But! Football Club MHSC, ASSE, Bordeaux : les chiffres de la carrière de Jean-Louis Gasset en Ligue 1

Latéral gauche des Girondins de Bordeaux, Loris Benito ne s'est pas caché en conférence de presse au moment d'évoquer la baisse des salaires réclamés par les dirigeants pour faire face à des pertes estimées à 80 M€ sur l'exercice 2020-21. Pertes liées à la crise sanitaire du Covid-19 et au fiasco Mediapro.

« J’ai déjà dit à mon agent qu’il fallait absolument trouver une solution. Je ne veux pas être dans une position où le club ne peut plus payer. Je suis prêt à faire un effort. Cela se montrera dans les prochains jours si on trouve un accord avec la direction, ou pas. Si tout le monde est dans cette même démarche au sein de l’équipe ? Absolument », a expliqué le défenseur helvète dans des propos rapportés par Girondins4ever.

« Ce n'est ni nous, ni les clubs qui avons fait cette erreur »

Et l'ancien joueur des Young Boys de Berne en a profité pour charger Mediapro et les instances face à cette situation ubuesque : « C’est pour moi la première fois où je joue dans un pays où les droits TV ont causé une situation comme celle-ci. Je ne vois pas un pays lors des dix dernières années qui ont eu un aussi grand problème que ce qui s’est passé en France. Malheureusement, ce choix de Mediapro a été fait l’année passée. On peut toujours questionner la forme, et pourquoi, ou pas… Ce n’est pas à moi de le dire. Ce que je vois de l’extérieur, c’est que c’est une très grave erreur. Nous, maintenant, on tant que joueurs, on le paye un peu. Les contrats sont les contrats… C’est sûr, on va faire les efforts, mais c’est ni nous, ni les clubs qui avons fait cette erreur. Donc c’est dommage qu’on soit dans cette situation ».