Gérard Lopez n'est pas Gérard Magax si Bordeaux plonge en L2...
Gérard Lopez n'est pas Gérard Magax si Bordeaux plonge en L2...Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
BUSINESS MODEL

Girondins : un soldat de Gérard Lopez fait une confidence inquiétante, le dépôt de bilan redouté !

Si l'annonce est passée plus inaperçue que celle de la fin du partenariat entre les Girondins de Bordeaux et Winamax, le directeur général délégué Thomas Jacquemier a laissé entendre que la survie du club dépendrait du maintien en L1.

Zapping But! Football Club Girondins : les 10 plus grosses ventes de l'histoire

Présent vendredi face à la presse pour annoncer la fin du partenariat avec Winamax, du fait des moqueries répétées de l'ancien sponsor maillot des Bordelais, le directeur général délégué des Girondins Thomas Jacquemier a fait une annonce forte sur l'avenir du club.

Six mois seulement après avoir sauvé le club du dépôt de bilan en récupérant le club à King Street, Gérard Lopez ne pourra pas suivre en cas de scénario catastrophe d'une descente en fin de saison : « On ne va pas se cacher. Aujourd'hui, pour les Girondins, il n'y a pas de modèle, il n'y a pas de vie en L2. Les revenus que l'on tire des droits télé en L2 ne permettent pas au club d'y survivre. Pour le coup, on ne peut pas l'envisager comme certains clubs qui font l'ascenseur, qui sont plus adaptés à ça. Pour nous ce n'est plus possible. Ce n'est pas un projet de dire "on temporisera, on remontera plus tard"».

Actuellement 17e de Ligue 1 et premier non relégable, Bordeaux doit réenclencher la marche avant pour ne pas disparaître du paysage footballistique français en fin de saison...

Bordeaux rayé de la carte en cas de descente

Si l'annonce est passée plus inaperçue que celle de la fin du partenariat entre les Girondins de Bordeaux et Winamax, le directeur général délégué Thomas Jacquemier a laissé entendre que la survie du club dépendrait du maintien en L1.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.