Girondins : les Nîmois veulent se payer deux ou trois Bordelais !
Yacine Adli (Girondins)Credit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
REVANCHE

Girondins : les Nîmois veulent se payer deux ou trois Bordelais !

Les Nîmois n'ont pas apprécié le 6-0 encaissé au Matmut Atlantique le 3 décembre dernier. Surtout que certains Bordelais les avaient chambrés. Ils entendent ce venger cet après-midi.

Le coup d'envoi de Bordeaux-Nîmes vient d'être donné au Matmut-Atlantique. Et ce qui est certain, c'est qu'il sera moins houleux que le précédent dans les tribunes. En effet, le 3 décembre 2019, les Ultramarines, en guerre avec leur direction, avec craqué plusieurs fumigènes et tenté d'envahir le terrain, occasionnant une interruption des débats. Le stade bordelais étant désormais vide d'ultras, tout ira bien de ce côté-là. Mais sur le terrain, rien n'est moins sûr…

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

"On s'est aussi fait chambrer…"

En effet, les Nîmois n’ont pas du tout apprécié le comportement de certains Bordelais au cours de cette partie, qui s’était conclue sur un score de finale de Roland-Garros… "On en a pris six l'an dernier à Bordeaux, je vais le rappeler aux garçons, a prévenu l’entraîneur du NO, Jérôme Arpinon, qui était adjoint la saison passée. La honte, je l’ai eue une ou deux fois dans la saison. On s’est fait aussi chambrer par deux ou trois joueurs. Je n’oublie rien, j’espère que les joueurs aussi. On n’a pas le droit de refaire deux fois la même chose. »

Il fut un temps, dans les années 60-70, où les Nîmois de Kader Firoud avaient la réputation d’être des durs de dur. C’est notamment eux qui avaient blessé des Verts, dont Dominique Rocheteau, à quelques jours de la finale de la Coupe des champions 76. Les hommes de Jean-Louis Gasset auraient tort de les prendre à la légère…