Hatem Ben Arfa (Girondins)
Hatem Ben Arfa (Girondins)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ZÉRO POINTÉ

OM - Girondins (3-1) : Pierre Ménès détruit Costil et calme la hype Ben Arfa

Malgré son penalty détourné face à l’OM (3-1), Benoît Costil ne trouve pas grâce aux yeux de Pierre Ménès, affligé par le niveau technique global des Girondins de Bordeaux.

Il n’y a pas eu photo samedi à l’Orange Vélodrome. L’OM a nettement dominé les Girondins de Bordeaux (3-1) grâce notamment au nouveau 4-4-2 en losange instauré par André Villas-Boas. Malgré cette défaite cuisante, Benoît Costil a encore fait étalage de ses talents sur penalty en repoussant la tentative de Florian Thauvin. 

Cette petite prouesse, devenue la spécialité du gardien bordelais, ne suffit pas pour qu’il trouve grâce aux yeux de Pierre Ménès. Le consultant l’a dézingué sur son blog. « L’OM a ouvert le score sur un très joli but de Thauvin, avant que le penalty du même Thauvin ne soit repoussé par Costil. Le problème avec Costil, c’est qu’il est très bon sur les penalties, mais ce serait bien qu’il le soit aussi sur le reste, comme sur la tête lobée d’Amavi où il a une détente d’à peu près 15 centimètres », a fustigé le consultant de Canal+.

Ce même Ménès n’a par ailleurs nullement été sensible au retour d’Hatem Ben Arfa, auteur il est vrai d’un match en clair-obscur pour son retour en L1. « C’est évidemment le meilleur match des Olympiens au Vélodrome cette saison, a-t-il analysé. Côté bordelais en revanche, je vais résumer en une phrase : c’est le néant absolu. » On notera que Ménès a toutefois dit du bien d'HBA dans Pierrot Face Can, insistant sur le fait que voir un joueur aussi présent après autant de temps sans jouer est finalement assez inquiétant pour le FCGB. 

Pour résumer

Benoît Costil ne trouve pas grâce aux yeux de Pierre Ménès, affligé par le niveau technique des Girondins de Bordeaux face à l'OM (1-3).

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert