RC Strasbourg – Girondins (0-2) : Gasset savoure un match référence, Laurey pointe une leçon infligée à ses hommes
Jean-Louis GassetCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
CONF' DE PRESSE

RC Strasbourg – Girondins (0-2) : Gasset savoure un match référence, Laurey pointe une leçon infligée à ses hommes

Forcément, après la victoire des Girondins sur la pelouse du RC Strasbourg, Jean-Louis Gasset et Thierry Laurey n'ont pas affiché le même discours.

Zapping But! Football Club Bordeaux : top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

C'est un succès aussi solide qu'inattendu que les Girondins ont ramené de Strasbourg. Les hommes de Jean-Louis Gasset, balayés par l'ASSE cette semaine, ont rebondi très vite avec une prestation convaincante. De quoi satisfaire Jean-Louis Gasset après la rencontre.

Dans des propos relayés par Sud Ouest, le technicien aquitain avait la conviction de tenir un vrai match référence contre les Alsaciens. « Il y a eu la qualité technique, l’organisation. Tout ce qu’on a fait de bien dans nos bons moments à Rennes, Paris, Lille, où on a respecté tout ce qu’on travaille. On a été rigoureux et solides derrière, on a un bon gardien. On ne prend pas beaucoup de buts. Quand on est comme ça, on est agréables à voir jouer et on prend des points. Collectivement, c’est un de nos meilleurs matchs. Il ne faut pas qu’on fasse le yo-yo et qu’on soit un coup 'oui’, un coup 'non’. On réagit à chaque fois qu’on est dos au mur. »

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DES GIRONDINS

Laurey voit un enseignement pour ses hommes

Forcément, le discours est bien moins favorable du côté de Thierry Laurey. Le coach alsacien espère néanmoins que ce match raté servira de leçon à ses hommes. « C’est un avertissement qui nous est donné pour nous dire qu’on ne peut pas commettre la moindre erreur, le moindre relâchement. On a fait malgré tout un bon match. Les garçons ont fait ce qu’on voulait mettre en place, avec un peu de déchet certes, mais on s’est créé des situations. Les Bordelais ont su exploiter les leurs. Ça se joue sur très peu de choses », estimé le coach alsacien.