Girondins : Gasset davantage préoccupé par le dilemme Ben Arfa que par le Mercato
Jean-Louis GassetCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
CONF' DE PRESSE

Girondins : Gasset davantage préoccupé par le dilemme Ben Arfa que par le Mercato

Fataliste sur le départ de son défenseur Pablo, Jean-Louis Gasset n'est pas trop embêté par le Mercato des Girondins de Bordeaux. Il se creuse en revanche les méninges sur le cas Hatem Ben Arfa...

Zapping But! Football Club Bordeaux : le palmarès complet des Girondins

Présent en conférence de presse vendredi pour évoquer le match Nice – Bordeaux, Jean-Louis Gasset a été questionné sur le Mercato des Girondins avec le premier départ acté, pour 2,5 M€, de son défenseur brésilien Pablo, lequel file au Lokomotiv Moscou à six mois de la fin de son contrat.

Face aux micros, le technicien aquitain n'était ni surpris ni déçu : « Ce n'est pas un coup dur. Quand on a sept joueurs en fin de contrat, c'est ce qui peut arriver. Dans le collectif, on est un peu dans l'égoïsme. Chacun essaie d'avoir la meilleure opportunité possible. C'est une période un peu floue. Il reste 15 jours de Mercato où on peut avoir des nouveautés. Nous, staff sportif, on essaie de rester sur l'objectif prioritaire. Tout ça, c'est Alain Roche qui s'en occupe et il le fait très bien ».

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

Ben Arfa face à Nice, Gasset n'a pas tranché

Ce qui préoccupe surtout Gasset, c'est la question d'une relance précoce d'Hatem Ben Arfa, initialement absent trois semaines mais de retour à l'entraînement au Haillan dès la moitié de sa convalescence. Jean-Louis Gasset le reconnaît sans peine, il ne sait pas sur quel pied danser : « On va voir. Il est dans les temps. On fera un point avec lui après la dernière séance demain (aujourd'hui, NDLR). C'est tentant mais en même temps dangereux, donc on va essayer de faire le plus raisonnable possible ».

Le précédent de la rechute de Samuel Kalu à Rennes pourrait inciter le coach bordelais, déjà réticent à ce type de retour précoce, à ne prendre aucun risque sur le match à Nice. Reste à savoir si Bordeaux, qui est revenu dans le Top 10 avant cette rencontre sur la pelouse du Gym, pourra à nouveau composer sans son maître à jouer.