par Benjamin Danet

ASSE : Ce dont ne se remet toujours pas Benoît Assou-Ekotto

Il est arrivé il y a plusieurs mois, maintenant.

Ayant connu, tout de même, la chaleur des stades anglais et la passion qui habite la Premier League avec son ancien club de Tottenham. Pourtant, à Saint-Etienne, Benoît Assou-Ekotto a tout de même été surpris de la ferveur ambiante.

On peut donc avoir connu le Racing Club de Lens, ainsi que les Spurs de Tottenham, et se féliciter de l'engouement qui existe dans le Forez. La preuve avec les propos accordés à nos confrères du Progrès par le latéral gauche de l'AS Saint-Etienne, Benoît Assou-Ekotto. "C’est un club familial, quelque chose que je n’avais pas en Angleterre. Quand je suis arrivé, on a fait un barbecue avec l’effectif, avec les épouses et les enfants. Ici, c’est normal. Je ne l’ai pas fait une fois en neuf ans à Tottenham ! Et puis, forcément, il y a le public. Le monde aux entraînements, ça m’a marqué. J’ai dit à mes coéquipiers : "40 degrés, et il y a du monde pour nous voir nous entraîner ?". On m’a répondu : "Ne t’inquiète pas, ils seront là quand il fera -5 aussi !"

Au sujet de la température, elle sera sans doute la même dans quelques semaines dans le Forez. Y compris pendant les matches...