ASSE, FC Nantes, OM, OL, PSG : la petite phrase qui relance le suspense pour Mediapro
Jaume Roures (Mediapro)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
AMBIGUITÉ

ASSE, FC Nantes, OM, OL, PSG : la petite phrase qui relance le suspense pour Mediapro

Si Mediapro a trouvé un terrain d’entente avec la LFP pour un règlement de leur différend, le groupe sino-espagnol continue de brouiller les pistes sur son avenir à moyen terme.

La fin d'un long feuilleton est proche, sans doute jeudi prochain. Vendredi dernier, le conseil d'administration de la LFP a entériné, à l'unanimité, la fin du conflit avec Mediapro, qui n'a pas payé deux échéances (5 octobre et 5 décembre derniers) pour un montant avoisinant les 350 millions d'euros.

L'accord trouvé entre les parties prévoit que le société rende ses droits (830 millions d'euros annuels, entre 2020 et 2024, pour 80% de la L1 et de la L2) et règle une « indemnité » de départ de 100 millions d'euros. Rapidement, Mediapro devrait s'acquitter de 64 millions d'euros, puis en début d'année, l'entreprise devrait verser 36 millions d'euros. Quant à la chaîne Téléfoot, elle s'arrêterait.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'ASSE

Poursuite éventuelle du service Téléfoot au-delà du 23 décembre ?

Celle-ci semble justement jouer avec les nerfs de ses abonnés en laissant planer le doute dans  un courriel diffusé à ces derniers sur la date de sa disparition. « Le Service TELEFOOT LA CHAINE DU FOOT continuera à diffuser le Championnat de France a minima jusqu’au 23 décembre 2020 inclus. Nous reviendrons prochainement vers vous pour vous tenir informé de la poursuite éventuelle du service TELEFOOT au-delà de cette date. » Encouragé par Christophe Galtier à quitter la scène médiatique, Jaume Roures prévoit-il sérieusement d’y rester ?

Pour résumer

Mediapro continue de brouiller les pistes sur son avenir, quitte à jouer avec les nerfs de ses abonnés à la chaîne Téléfoot.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert