ASSE, FC Nantes, OM, OL, PSG : une rallonge inespérée après le départ de Mediapro ?
Puel et Caïazzo (ASSE)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
BONUS

ASSE, FC Nantes, OM, OL, PSG : une rallonge inespérée après le départ de Mediapro ?

La fin du feuilleton entre la LFP et Mediapro devrait être sifflée en début de semaine prochaine. La Ligue prépare déjà la suite avec détermination.

La sortie de crise semble plus proche que jamais dans le dossier Mediapro. Hier, le tribunal de commerce de Nanterre a étudié l’accord intervenu entre la LFP et son principal diffuseur, qui doit régler une indemnité de départ de 100 M€. D’abord 64 M€, « condition préalable à l’homologation du contrat », qui ont bien été versés par Mediapro, puis 36 M€ au premier semestre 2021. 

Dans son édition du jour, L’Équipe explique que cette solution a été examinée pendant plus de deux heures par le tribunal de commerce. Celui-ci doit rendre sa décision le mardi 22 décembre prochain et, a priori, elle devrait être favorable. Si l’accord est bien validé, la Ligue pourra immédiatement entamer des négociations avec un diffuseur capable de prendre le relais de Mediapro. Le groupe Canal+ fait aujourd’hui de favori avec une première proposition orale autour de 590 M€ par an, plus environ 100 M€ de bonus liés à une hausse éventuelle du nombre des abonnements.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

La LFP veut déjà renégocier avec Canal+

La possibilité de faire un geste pour la saison en cours sous forme d’avance est également dans les tuyaux. Précision d’importance livrée par le quotidien sportif : ces montants en forte baisse ne satisfont pas pleinement la LFP, qui va sans doute essayer d’obtenir une petite rallonge. Celle-ci serait bienvenue pour les clubs, à l’heure où le Nîmes Olympique ne pourra pas par exemple payer ses salariés au-delà du mis de mars 2021 si aucun paiement afférent aux droits n’arrive. En attendant, il est prévu que Téléfoot poursuive les retransmissions jusqu’au 31 décembre... et même jusqu’au 31 janvier 2021 si la LFP en a besoin.