ASSE, FC Nantes, PSG, OM : Labrune, nouvelle chaîne... Saada lâche ses vérités et tacle Mediapro
Maxime SaadaCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
INTERVIEW

ASSE, FC Nantes, PSG, OM : Labrune, nouvelle chaîne... Saada lâche ses vérités et tacle Mediapro

Invité de RTL ce matin, le président du directoire de Canal Plus Maxime Saada a livré ses vérités sur le feuilleton des droits télé, alors que la chaîne cryptée en a récupéré les droits.

Zapping But! Football Club Real Madrid, FC Barcelone : le top 10 des joueurs en fin de contrat en Liga

L'accord, un vrai dénouement

« Je ne crie pas victoire, mais je suis heureux de trouver un dénouement avec la Ligue et les présidents. Je suis d'abord heureux pour le football français et la Ligue 1. »

Impensable de réagir plus tôt

« On ne pensait pas que c'était une possibilité pour nous. Les conditions y comprises légales n'étaient pas réunies. Depuis le début il y a un sujet juridique. Le droit de la concurrence est très clair. Il fallait un appel d'offres sur l'ensemble des lots en 2018. »

Sur les nouveaux acteurs

« On n'a pas peur mais on se prépare, on avait anticipé et on considère la possibilité de nouveaux entrants. On a construit autour de Canal un modèle généraliste avec le cinéma, mais aussi le sport avec le rugby, on a un ensemble de compétitions qui permet de perdre la Ligue 1 pendant quelques mois. »

Une date historique

« L'histoire ne se termine pas, mais c'est une étape assez décisive. On va rassembler toute la ligue 1, ce n'est pas arrivé depuis 1999. C'est une longue histoire entre Canal Plus et la Ligue 1. On est partenaires historiques. C'est un nouveau départ pour nous, Canal Plus et la Ligue parce qu'on reconstruit de la confiance après des moments difficiles. On s'inscrit dans la durée. »

Canal voulait sauver le foot français

« On a aucun intérêt que le foot se porte mal. On a toujours ce sujet des abonnées. Est-ce qu'il aime la Ligue 1, le foot. On a aucun intérêt que le système s'effondre. On est dans un système transitoire. L'accord permet d'injecter de l'argent dans le système pour éviter l’effondrement. »

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE LA LIGUE 1

Sur le fiasco Mediapro

« On était sur une chimère avec des revenus qui n'existaient mas. Il y avait un diffuseur qui diffusait des matchs sans payer. La défaillance de Mediapro c'est de l'argent qui n'existait pas. (…) La Ligue 1 a été abîmée, notamment par Mediapro. Quand on a plus d'exposition, c'est essentiel. Les matchs ont disparu de la circulation, le produit perd de sa valeur. (...) Canal pour 20% de la Ligue 1 a payé deux fois plus que Mediapro pour cette saison.» 

Sur une réforme de la Ligue 1

« Je pense qu'il y a des questions que se posent, les présidents sont responsables, ils sont conscients de la valeur du produit. Il y a des reformes à opérer pour que le championnat soit plus attractif. Il fallait donner du temps aux clubs pour y réfléchir jusqu'à la fin de la saison. »

Une nouvelle chaîne créée ?

« Toutes nos équipes sont sur le pied de guerre. On a un dispositif de chaînes, il y aura le maximum, il est possible qu'on lance une nouvelle chaîne. Il est pas exclu que la L2 soit exposé chez BeIN SPORTS, on a pas encore discuté. »

Une confiance revenue avec la Ligue et les présidents

« Il y a eu rupture de confiance avec la Ligue et certains présidents. L'eau a coulé sous les ponts. On reconstruit. Vincent Labrune a joué un rôle déterminant. J'ai eu l'occasion d'échanger avec beaucoup de présidents. On a purgé les choses. »

Un nouvel appel d'offres réclamé

« Pour plus tard je vais pas me prononcer. Je souhaite que la Ligue fasse un appel d'offres le plus vite possible. Nous sommes prêts, si tous les lots sont mis sur le marché comme le prévoit la loi, nous serons là. »

Aucun accord avec l'Elysée

« Il n'y a eu aucune contrepartie de l'Elysée, hélas. »

Le Clasico, un cap déterminant

« Le fait qu'on arrive à remporter le Clasico a été déterminant. On a apprécié le geste. Ca a été un élément clé de ce qui s'est passé hier. On souhaite s’inscrire sur la durée. »