ASSE, FC Nantes, PSG, OM, OL : Covid, Mediapro... Un ex-DG des Verts prédit de la casse cet été !
Xavier ThuilotCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
REVELATIONS

ASSE, FC Nantes, PSG, OM, OL : Covid, Mediapro... Un ex-DG des Verts prédit de la casse cet été !

Parti de l'ASSE il y a quelques semaines, Xavier Thuilot (ex-DG) est pessimiste concernant l'avenir des clubs français et le prochain passage devant la DNCG.

Zapping But! Football Club Mercato hivernal 2021 : top 10 des plus gros transferts

S'il a quitté l'AS Saint-Etienne en toute discrétion il y a quelques semaines, Xavier Thuilot ne s'était pas encore exprimé depuis. Dans les colonnes du Courrier Picard, l'ancien DG des Verts a brisé le silence. Non pas pour revenir sur les circonstances de son départ (brouille avec Roland Romeyer) mais plutôt pour évoquer la situation très compliquée du football français suite à la pandémie et le fiasco Mediapro.

Xavier Thuilot le reconnaît sans peine : il pourrait y avoir quelques faillites et rétrogradations administratives cet été. « Les clubs ont été prudents car ça chauffait. Ils ont mis de la trésorerie de côté pour tenir la saison. Grosso modo, ils peuvent vivre jusqu’à la fin de saison mais après, c’est le saut dans l’inconnu pour une grande partie des clubs. Ceux qui n’ont pas d’actionnaires solides, capables de payer en attendant une hypothétique fin de crise ou de redimensionner leur projet, sont tous en danger. Cela représente 75% des clubs », a-t-il lâché.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

Il y aura de la casse devant la DNCG en mai prochain !

Et Xavier Thuilot avance une date importante : celle du 30 avril. « Le moment où les clubs vont envoyer à la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) leur estimation d’atterrissage des comptes au 30 juin et leur premier budget pour la saison prochaine ». Pour lui, il ne fait guère de doutes que certains n'assumeront plus.

« Beaucoup d’actionnaires n’en auront pas envie ou n’en auront pas les moyens et il y a beaucoup plus de questions que de réponses. On ne peut pas arriver à la DNCG en lui demandant de ne pas s’inquiéter parce qu’on va vendre des joueurs pour 30 M€… Et la DNCG ne peut pas accepter ça à moins qu’elle ne soit dans le déni. Après cette phase de déni en automne, on est encore actuellement dans une phase de sidération, un peu comme un accidenté et on n’est toujours pas passé dans la phase suivante : la projection », a-t-il ajouté.