ASSE, FC Nantes, PSG, OM, OL : Labrune enterre l’épisode Mediapro avec ce mot d’adieu
Vincent Labrune (LFP)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
CLASSE

ASSE, FC Nantes, PSG, OM, OL : Labrune enterre l’épisode Mediapro avec ce mot d’adieu

Le président de la LFP Vincent Labrune a destiné un message d’adieu très élégant à Mediapro et sa chaîne Téléfoot avant de passer la main à Canal+.

Zapping But! Football Club Ligue des Champions : le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

La guerre entre la LFP et Mediapro aura été sans pitié depuis le début de la saison, surtout lorsqu’on a appris que le groupe sino-espagnol ne paierait pas les droits TV. Vincent labrune a depuis un peu rectifié le tir en confiant désormais les rênes à Canal+ pour assurer la diffusion des matches jusqu’à la fin de l’exercice. Aussi, l’ancien président de l’OM n’a pas oublié d’adresser ses adieux dans un communiqué publié ce lundi matin par la Ligue.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

« Un seul mot : MERCI »

« TÉLÉFOOT LA CHAINE s’est arrêtée hier soir. Depuis le début de la saison, toutes les équipes éditoriales, techniques et administratives ont réalisé un travail remarquable pour faire vivre au quotidien les championnats de LIGUE 1 et de LIGUE 2. En quelques semaines, le défi de créer une chaîne a été relevé. Grâce à des émissions quotidiennes au cœur des clubs, des journalistes et des consultants de grande compétence pour commenter les rencontres, TÉLÉFOOT LA CHAINE aura été une réussite éditoriale. Je mesure tout l’impact que l’arrêt de la chaîne aura pour ses salariés. Je tenais aujourd’hui à remercier et à féliciter chaleureusement l’ensemble des salariés de TÉLÉFOOT LA CHAINE. Journalistes, consultants, techniciens, réalisateurs, administratifs, tous ont fait preuve d’une grande rigueur et d’un immense professionnalisme. Ce professionnalisme a notamment permis depuis décembre aux clubs de LIGUE 1 et LIGUE 2 de voir l’intégralité de leur match diffusés, d’éviter ainsi l’écran noir, et à la LFP de maintenir des conditions de négociation satisfaisantes pour lui permettre d’assurer le futur du football français. À Julien Bergeaud, Jean Michel Roussier et à vous tous, je tenais à titre personnel et au nom de l’ensemble du football professionnel à vous dire un seul mot : MERCI. »