ASSE, FC Nantes, PSG, OM, OL : le retrait de Canal+ provoquerait un effet inattendu au Mercato
Jean-Michel Aulas (OL)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
THÉORIE

ASSE, FC Nantes, PSG, OM, OL : le retrait de Canal+ provoquerait un effet inattendu au Mercato

La position tranchée de Canal+ vis-à-vis des droits TV pourrait avoir des répercussions sur le football français... et le mercato.

Si Canal+ reste une chaîne cryptée, son message n’est plus brouillé : Maxime Saada veut rendre ses lots pour la diffusion des droits TV et demande la LFP de lancer un nouvel appel d’offres. La peur de l’écran existe donc bel et bien à partir du 5 février puisque Mediapro n’est plus censé diffuser à l’antenne la Ligue 1 et la Ligue 2 à ce moment-là. À moins que le groupe sino-espagnol fasse un avenant à son accord avec la LFP pour que son implication temporaire se poursuive. Si un gros coup de bluff de Canal+ n’est pas non plus à écarter, les premières conséquences d’un retrait de la chaîne cryptée sur le football français dans sa globalité sont déjà redoutés.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

« Pourquoi pas la Ligue 1 en clair sur le service public ? »

« Si les clubs et les agents ont réalisé ce qui va advenir (même s’ils veulent garder un gros train de vie), beaucoup de joueurs et de familles sont complètement déconnectés de la réalité, a résumé Romain Molina. Faites attention car beaucoup vont se retrouver au chômage et/ou obligés de trouver un job. Un paquet de joueurs vivant du football dans les divisions inférieures (contrat fédéral, arrangement avec le club/la mairie/une boîte d’un actionnaire, allocation chômage + cash pas déclaré...) vont notamment être concernés... »

Emmanuel Merceron, lui, évoque un « choc économique violent ». « La Ligue va de désillusion en désillusion, enfermée dans toutes ses certitudes qui s'effondrent les unes après les autres », a-t-il expliqué quand Fabien Lévêque prêche pour sa paroisse pour récupérer la diffusion des matches. « Vu la tournure que ça prend, et en attendant l’appel d’offres, pourquoi pas la Ligue 1 en clair sur le service public ?! Si ça peut dépanner la LFP », a-t-il lancé plein de malice sur Twitter.

Apprendre à bien mieux vendre et acheter

Enfin, Nicolas Vilas pose le mercato au centre des débats avec une conséquence qui pourrait être surprenante. « Une baisse des droits télé obligera les clubs français à revoir une partie de leur stratégie mais ceux qui imaginent que cela les éloignera du trading... c’est plutôt l’inverse qui risque de se produire : ils vont devoir apprendre à bien mieux vendre et acheter », a-t-il analysé. On devrait attendre cet été pour voir si cette théorie se vérifie. 

Pour résumer

La position de Canal+ vis-à-vis des droits TV pourrait avoir des répercussions catastrophiques sur le football français. Et sur le marché des transferts.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert