ASSE, FC Nantes, PSG, OM, OL, Stade Rennais : Mediapro prend un nouveau coup de massue !
Jaume RouresCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
DEGRADATION

ASSE, FC Nantes, PSG, OM, OL, Stade Rennais : Mediapro prend un nouveau coup de massue !

Malgré sa tentative d'explication ce mercredi face à son défaut de paiement auprès de la LFP, Mediapro reste dans l'oeil du cyclone.

En plaçant ses difficultés actuelles sur le compte des effets de la crise sanitaire, Jaume Roures, le patron de Mediapro, a choisi une ligne claire pour défendre son choix de ne pas payer les versements des droits télé d'octobre (mais aussi probablement décembre) à la LFP.

Une ligne qui n'a pourtant pas rassuré grand monde et provoqué plutôt l'ironie des observateurs. Ceux-ci estimant notamment qu'avec des stades vidés, les diffusions télé ne peuvent être que favorisées. Et plus généralement, c'est la stratégie globale de Mediapro (qui a notamment échoué dans sa quête de revente de matchs à Canal Plus) qui est pointée du doigt.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE LA LIGUE 1

Moody's pointe de nombreux problèmes

Les observateurs ne sont pas les seuls à afficher leur scepticisme puisque Capital nous apprend aujourd'hui que l'agence Moody's a dégradé la note de la dette Mediapro de B3 à Caa1. « A quatre crans du défaut de paiement », précise le site internet.

L'agence de notation explique son choix par la crise actuelle provoquée au sein du football français avec le défaut de paiement et « l'échec de monétisation des droits ». La « liquidité fragile » est un autre élément qui pousse l'agence de notation à tirer la sonnette d'alarme. Une alarme qui résonne aux oreilles du football français depuis plusieurs semaines désormais...