Emmanuel Macron peut faire la moue
Emmanuel Macron peut faire la moueCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ARME TRANCHANTE

ASSE, FC Nantes, RC Lens, OL, OM : l’État prêt à dégainer un arsenal contre les supporters ?

Le gouvernement français s’est saisi à bras-le-corps de l’affaire des incidents entre l’OL et l’OM survenus dimanche au Groupama Stadium et pourrait frapper fort contre les supporters dissidents.

Zapping But! Football Club LOSC, OL, Monaco, OM : Top 10 des ventes de L1 vers la Premier League

On n’a pas fini d’entendre parler des incidents survenus lors de l’Olympico dimanche au Groupama Stadium. Et pour cause, le choc entre l’OL et l’OM a été arrêté après une bouteille d’eau jetée sur Dimitri Payet dès l’entame. Depuis, l’affaire a fait grand bruit et même agité les hautes sphères de l’État qui a prévu de se réunir avec les acteurs du football français d’ici à deux semaines pour juguler cette montée de violence dans les stades.

En attendant, Éric Dupond-Moretti est intervenu pendant la dite réunion pour rappeler que son ministère avait publié, le 29 octobre, une nouvelle circulaire à l’adresse des procureurs concernant les violences dans les stades. Le ministre de la Justice a ainsi demandé aux magistrats de porter une attention particulière aux faits répréhensibles se déroulant dans les enceintes sportives mais aussi de leur apporter une réponse judiciaire plus rapide.

« Il a rappelé que les peines doivent être assorties d’une interdiction de stade avec obligation de pointage dans un commissariat ou une gendarmerie et qu’il ne fallait pas hésiter à utiliser cet arsenal », glisse L’Équipe dans son édition du jour. Le garde des Sceaux sera-t-il entendu ?

Pour résumer

Le gouvernement français s’est saisi à bras-le-corps de l’affaire des incidents entre l’OL et l’OM survenus dimanche au Groupama Stadium, avec une bouteille d’eau jetée sur Dimitri Payet. Et pourrait frapper fort contre les supporters dissidents.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert