ASSE, FC Nantes, RC Lens, OM, OL, PSG : un nouveau couac Mediapro, une chaîne lancée ?
Vincent Labrune (LFP)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
CRYPTAGE

ASSE, FC Nantes, RC Lens, OM, OL, PSG : un nouveau couac Mediapro, une chaîne lancée ?

Mediapro n’a pas encore fini de faire des siennes dans la paysage médiatique français alors que la LFP tente de trouver une solution pour les prochains droits télé.

Zapping But! Football Club Diego Maradona : les meilleures punchlines d'El Pibe de Oro

Le feuilleton de la vente des droits de la Ligue 1 n’en finit plus. Pour l’heure, Canal+ retransmet toutes les rencontres jusqu’à la fin de la saison mais le football français doit maintenant trouver une diffusion globale jusqu’en 2024. L’affaire s’annonce compliquée puisque la chaîne cryptée n’a pas l’intention d’acquérir les droits de l’ensemble de la compétition, souhaitant se concentrer sur les principaux matches. Depuis plusieurs semaines, L’Équipe fait savoir qu’une négociation a lieu pour convaincre beIN Sports de venir en soutien de Canal+ mais le dossier n’avance pas.

Face à cette situation de blocage, la LFP réfléchit sérieusement à éditer elle-même une chaîne avec 80% des matches de l’élite, avec un montant qui pourrait grimper autour de 380 millions d’euros annuels. Aucune décision n’a été prise d’autant que les dernières expériences ont été désastreuses, avec notamment CFoot a fait long feu et s’est arrêté le 10 février 2012.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'ASSE

Mediapro attaque à son tour en justice

Dans le même temps, et alors qu’une Ligue 1 à 18 clubs se précise à moyen terme, Mediapro a refait des siennes en décidant d’intenter une action en justice contre Orange devant le tribunal de commerce de Paris. Une audience en référé aura lieu ce matin. L’ancien diffuseur de la L1 réclame 3,6 M€ à l’opérateur de téléphonie et fournisseur d’accès à internet (FAI) et a besoin de cette somme afin de payer ses fournisseurs et le plan social de ses anciens salariés. 

Pour résumer

Mediapro n’a pas encore fini de faire des siennes dans la paysage médiatique français alors que la LFP tente de trouver une solution pour les prochains droits télé.

Bastien Aubert
Article écrit par Bastien Aubert