Vincent LabruneCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
L'OMBRE D'UN DOUTE

ASSE, FC Nantes, RC Lens, PSG, OL, OM : le spectre Mediapro plane encore sur le foot français

Si Canal+ a repris la main sur les droits TV jusqu’en fin de saison, la suite est encore loin d’être tranchée. La LFP craint même de voir encore surgir l’ombre de Mediapro.

Zapping But! Football Club Ligue 1 : le classement des buteurs de la saison 2020-2021

La question des droits télé a été tranchée le mois dernier... jusqu’en fin de saison. C’est Canal+ qui a mis la main à la poche pour sortir le football français dans lequel il s’était mis avec Mediapro. Pour autant, l’avenir est toujours aussi obscur. 

Pour sortir de l’emprise de Canal +, le football français aimerait pouvoir compter sur les potentiels nouveaux entrants qui ont pointé le bout de leur nez lors de l’appel d’offres infructueux du 1er février. Amazon, DAZN et Discovery s’étaient alors positionnés sur le lot B mais aujourd’hui, à l’heure de vendre les droits des trois prochaines saisons, deux de ces trois nouveaux venus ont disparu des radars !

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'ASSE

Le spectre de Mediapro rôde encore

Selon L’Équipe, Amazon est hors jeu car il ne veut que les meilleurs matches, ce qui empêcherait tout accord ultérieur avec Canal+. DAZN s’était montré très gourmand en volume lors de la consultation du 1er février, mais avec des propositions financières trop basses. « Surtout, la LFP n’est pas très rassurée par cet opérateur qui ne lui paraît pas offrir toutes les garanties financières souhaitées après avoir perdu 1,6 Md€ en 2019, affirme le quotidien sportif. Le spectre de Mediapro rôde encore, et personne, parmi les dirigeants du football français, n’a envie de prendre le moindre risque en succombant à des promesses qui ne seraient jamais tenues. »

 

Discovery discute toujours...

Reste Discovery, avec qui des discussions sont en cours mais qui ne propose pas des sommes suffisantes pour conclure un deal avec la LFP. Dans ce contexte, Canal+ a donc toujours la main. Du côté de la Ligue, on compte arriver à un deal tournant autour de l’offre orale formulée par la chaîne cryptée il y a maintenant plusieurs mois (590 M€ par an, plus 100 M€ de variable) avant l’accord paraphé pour la fin de saison. Avec le secret espoir d’arriver à un montant un peu supérieur (autour de 730 M€ annuels), correspondant au tarif du cycle 2016-2020, avant le mirage Mediapro.