ASSE, FC Nantes, RC Lens, PSG, OL, OM : menace sur les premiers matches de la saison ?
Maxime Saada (Canal+)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
(DÉ)CRYPTAGE

ASSE, FC Nantes, RC Lens, PSG, OL, OM : menace sur les premiers matches de la saison ?

Les droits télé sont encore loin d’être un problème réglé par les instances du football français.

Zapping But! Football Club Top 20 : joueurs en fin de contrat

La guerre des droits télé fait aujourd’hui rage entre Canal+ et beIN SPORTS. Depuis des mois, les deux chaînes regrettent d’avoir acquis deux matches de Ligue 1 (le samedi à 21h et le dimanche à 17h) pour un montant annuel de 332 M€ jusqu’en 2024. Tout découle de l’appel d’offres lancé par la LFP en mai 2018 (pour la période 2020-2024). À l’époque, Mediapro rafle 80 % de la L1 pour 780 M€ annuels, tandis que beIN SPORTS tire son épingle du jeu avec deux affiches. Canal+ sort bredouille des enchères mais Saada rétablit la situation en février 2020.

Ce dernier annonce alors la distribution exclusive de beIN SPORTS pour un montant record tournant autour de 250 M€ annuels et l’acquisition des deux rencontres de L1 sous-licenciées à prix coûtant (332 M€) par le diffuseur d’origine qatarienne. Mais ce deal va s’avérer être un énorme boulet pour Canal+ puisque la menace Mediapro n’a finalement été qu’un leurre. La chaîne cryptée se retrouve à surpayer sur tous les tableaux. Selon L’Équipe, Saada s’est donc retourné contre beIN SPORTS, accusé de ne rien avoir fait pour contester en justice la valorisation du lot acheté en 2018.

Premier match de L1 programmé sur Canal+ le 7 août...

« Canal+ lui a écrit pour le mettre en demeure d’attaquer la LFP et a envoyé la copie de ce courrier à la Ligue. Elle a écrit le même jour à l’instance pour l’informer qu’elle n’a plus l’intention de diffuser la L1, peut-on ainsi lire dans le quotidien sportif. Liée par contrat avec beIN SPORTS, la LFP lui a adressé une mise en demeure de lui confirmer qu’il allait bien régler la première échéance de ce contrat (5 août) et qu’il allait bien produire et assurer la diffusion de ces deux matches. Si beIN Sports ne répond pas favorablement à cette requête, la LFP sera dans l’obligation de l’attaquer immédiatement devant les tribunaux pour faire valoir ses droits. La Ligue a également répondu à Canal+ pour lui indiquer qu’elle ne partageait pas son analyse de la situation. »

Reste maintenant à savoir comment vont réagir les deux diffuseurs, alliés naturels au départ, mais avec des intérêts de plus en plus divergents. Le début de la saison de Ligue 1 est prévu le vendredi 6 août : la première rencontre normalement retransmise sur Canal+ dès le lendemain.

Frictions entre Canal+ et beIN SPORTS ?

Canal+ et beIN SPORTS semblent avoir des intérêts de plus en plus divergents sur les droits TV.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert