SC Bastia, ASSE :  « L’attentat annuel » de Brandao énerve Ménès

Expulsé à la 78 ème minute lors de la rencontre entre Basta et Rennes (2-1) suite à un tacle très appuyé sur Pedro Mendes, l’ancien attaquant de l’AS Saint-Etienne, Brandao, s’est rappelé au bon souvenir de Pierre Ménès. Sur son blog, ce dernier s’est montré exaspéré par ce nouveau fait d’armes d’arme de l’avant-centre bastiais. « Malheureusement, la soirée a été ternie par l’expulsion de mon ami Brandao, coupable de son attentat annuel. Cette fois, la victime se nomme Mendes, dont le genou a tâté la semelle du Brésilien. Faudra-t-il que ce dangereux récidiviste casse la jambe d’un adversaire pour qu’on soit définitivement débarrassé de cette plaie absolue du football ? C’est dommage parce que le match des Bastiais ne mérite vraiment pas qu’on le résume à ça », s’énerve Ménès.

Depuis plusieurs années, les deux hommes se parlent souvent par déclarations interposées. En mars 2013, en marge d’une rencontre entre l’ASSE et le PSG, Ménès avait déclaré : « Il a passé son temps à faire des fautes et à mettre des coups ». Le Brésilien, n’avait pas tardé à répondre, et à le clasher en retour, en affirmant ne pas comprendre pourquoi le consultant de Canal+ s’en prenait à lui. « Je ne le connais pas, et je ne comprends pas ses attaques. Cela me rend triste. Il parle beaucoup, mais il doit respecter mon travail. Il n’a jamais joué au foot », répondait Brandao. Quelques mois plus tard, lorsqu’il écopait d’un mois de prison ferme pour son agression sur Thiago Motta, Ménès avait, cette fois, pris la défense de l’ancien Marsellais en déclarant que la peine était « démesurée ».