ASSE – MHSC (0-0) : les Verts bénéficiaires d’une faveur arbitrale ? 

false

Michel Der Zakarian estime que le Montpellier HSC aurait dû bénéficier d’un penalty face à l’ASSE dimanche, suite à une faute sur Andy Delort dans la surface de réparation (0-0).

Le triste nul entre l’ASSE et le Montpellier HSC (0-0) a au moins eu le mérite de relancer l’usage ou non de la VAR. En l’occurrence, celle-ci n’a rien fait pour aller dans le sens de Michel Der Zakarian, qui s’estimé lesé suite à un penalty non sifflé en faveur d’Andy Delort suite à un tacle litigieux de Timothée Kolodziejczak dans la surface stéphanoise (51e). 

« Il y a un penalty qui n’est pas sifflé, regrette l’entraîneur héraultais. Si c’est pour eux, je pense que la donne est différente. Je pense qu’on se fait avoir. Au niveau de l’arbitrage, les décisions ne sont pas unanimes. Ça dépend d’où on joue et contre qui… (…) Le ballon sort, je veux bien. Mais il se fait découper en deux quand même… »

« Ça ajoute à la frustration »

Delort était aussi remonté que son coach après la rencontre. « L’arbitre me dit que je ne peux pas récupérer le ballon derrière, raconte l’international algérien. Si le joueur me fait tomber, c’est sûr que je ne peux pas le récupérer… Sincèrement, pour moi, il y a penalty. Ils ont dû regarder le VAR. » Sans modifier la décision prise spontanément par Frank Schneider, qui avait indiqué une sortie de but. « Ça ajoute à la frustration, peste Delort. Cette saison, le VAR ne nous aide pas beaucoup. Il faut que ça avantage toutes les équipes. Et pour l’instant, on n’a pas beaucoup de chance avec ça… »

Bastien Aubert

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013