ASSE – OL (1-0) : les 5 acteurs-clés de ce 119e derby

false

Grâce à une réalisation de Robert Beric aux portes du temps additionnel (90e), l’ASSE a enlevé son derby face à l’OL à Geoffroy-Guichard (1-0). Les Verts ont même dépassé leurs rivaux au classement. 

Coté stéphanois

Claude Puel

Pour son premier match sur le banc des Verts, moins de 48 heures après son intronisation, le Castrais a détonné par sa composition d’équipe audacieuse. Non seulement Puel a sorti Loïs Diony de la cave pour le mettre titulaire et lui demander de gêner la première relance mais il a aussi fait confiance à Charles Abi en pointe, soutenu dans son 3-4-1-2 par un Ryad Boudebouz lui aussi relancé. Un plan de jeu auquel il n’a pas dérogé dans ses remplacements en faisant du poste pour poste avec les entrées de Khazri (64e à la place de Diony) et Beric (79e à la place d’Abi). Vu le scénario du match (centre de Boudebouz pour Beric), c’est un sans-faute.

A lire aussi : Tous les articles sur la Ligue 1

Denis Bouanga

Positionné latéral droit en l’absence de Mathieu Debuchy, le Gabonais a confirmé sa belle rentrée face à Wolfsbourg. Avec Zaydou Youssouf et William Saliba, il fut sans doute l’un des meilleurs Stéphanois sur le pré… Et l’un des plus dangereux sur les buts d’Anthony Lopes, obligé de s’employer sur sa reprise en bout de course (62e).

Robert Beric

Entré en jeu à dix minutes du terme, le Slovène a montré qu’il était un redoutable chasseur de but à qui il ne fallait pas cinquante occasions pour conclure… Et qu’il n’était jamais aussi performant que dans son jardin. C’est également plus facile pour lui de marquer quand il peut bénéficier de centres. Ryad Boudebouz est justement le pourvoyeur dont il peut avoir besoin. 

Côté Lyonnais

Sylvinho

Si le Brésilien avait étonné par sa détermination à l’entraînement de veille de match, on a senti un peu moins de conviction dans ses choix. “Sylvio” s’est contenté de reconduire le système et les hommes de Leipzig, remplaçant simplement Youssouf Koné (suspendu) par Rafael et permutant ses couloirs (Dubois a plus de facilité que l’ancien Mancunien à gauche). Au final, ça a donné un OL sans grande imagination offensive (sans danger jusqu’aux 20 dernières minutes). Meilleur buteur lyonnais (6 réalisations en 8 journées), Moussa Dembélé – rentré à la 59e minute – a encore fait les frais de cette décision. Tout comme Jeff Reine-Adélaïde, qui mériterait mieux, quand on voit les prestations de Thiago Mendes… Et le choix de le remplacer par Jean Lucas.

Anthony Lopes

Le Portugais aurait pu être l’homme du match. Il l’a même été jusqu’à la 90e minute et le but de Robert Beric. Rassurant dans ses sorties aériennes et dans les pieds (devant Miguel Trauco notamment), Lopes a réalisé deux sauvetages monumentaux devant Ryad Boudebouz (20e) et Denis Bouanga (62e). On notera aussi les solides prestations d’Houssem Aouar, qui peut quand même s’en vouloir d’avoir manqué le 1-0 en duel face à Moulin (87e). 

Alexandre CORBOZ, à Geoffroy-Guichard.

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008