ASSE – OL : les 10 derbies de légende à Geoffroy-Guichard

“But! Sainté” a sélectionné dix derbys à Geoffroy-Guichard entrés dans l’histoire. Souvenirs souvenirs…

28 novembre 1954 : A.S.S.E.-OL 4-2, Mekhloufi renverse l’OL

Devant 24.000 spectateurs, pour le 1er derby de l’histoire à Geoffroy-Guichard, l’OL mène 2-0 au bout de 18 minutes mais l’A.S.S.E. renverse la vapeur avec un super Rachid Mekhloufi à la baguette. L’Algérien inscrit un doublé, Ferry et Vernier marquent aussi. “On ne s’est pas fait de cadeaux. Le derby, ce n’est pas de la rigolade”, commente Mekhloufi. C’est ce soir-là que Pierre Faurand, président de l’A.S.S.E., lance le fameux : “En football, Lyon reste la banlieue de Saint-Etienne”.

25 octobre 1964 : A.S.S.E.-OL 6-0, L’A.S.S.E. donne la leçon

C’est le premier score fleuve de l’histoire des derbys. Alors en tête du championnat, Lyon repart du Chaudron avec six buts dans ses valises. “Saint-Etienne ne me réussit jamais”, commente le gardien lyonnais Marcel Aubour, qui ne battra jamais les Verts tout au long de sa carrière, que ce soit avec l’OL, Nice, Rennes ou Reims. Salen, Heutte, auteur d’un doublé, Guy, Polak (contre son camp) et Mekloufi sont les buteurs stéphanois.

19 mars 1967 : A.S.S.E.-OL 2-1, Pluie de carottes sur le Chaudron !

Un mois plus tôt, Jean Snella déclare : “A trop vouloir jouer la carotte, Lyon n’ira pas loin en Coupe de France”. En pied de nez, les supporters lyonnais profitent du derby pour arroser les Verts de carottes à leur entrée sur le terrain. Vingt-cinq kilos sont ramassés ! Georges Bereta ne se démonte pas et en mange une. Et l’A.S.S.E. s’impose grâce à deux buts de Rachid Mekhloufi et Hervé Revelli.

17 mars 1970 : A.S.S.E.-OL 6-0, La double punition

Vainqueurs 7-1 à l’aller à Gerland, les Verts ridiculisent à nouveau les Lyonnais avec deux doublés de Hervé Revelli et Georges Bereta, et deux buts d’Aimé Jacquet et Salif Keita (photo), auteur de quatre passes décisives. “On a expédié les affaires courantes”, commente Hervé Revelli.

22 janvier 1978 : A.S.S.E.-OL 1-0, Signé Rocheteau

Dominique Rocheteau inscrit l’unique but d’un derby marqué par une grossière erreur d’arbitrage, M. Konrath ne validant pas un but du Lyonnais Jean Gallice, dont la frappe, après avoir touché la barre, avait bien franchi la ligne d’Ivan Curkovic. Le gardien des Verts réalise un match exceptionnel. Il repousse notamment un penalty de Bernard Lacombe. “Avec Curkovic dans les buts, on aurait huit points de plus au classement”, commente l’attaquant lyonnais.

15 septembre 1990 : A.S.S.E.-OL 0-1, Hold up à Geoffroy-Guichard

Copieusement dominé, l’OL de Raymond Domenech s’impose pourtant face à l’A.S.S.E. de Christian Sarramagna grâce à un but contre son camp de Sylvain Kastendeuch, qui dévie en fin de partie un centre tendu d’Ali Bouafia dans les filets de Gilbert Ceccarelli. Dans les buts lyonnais, Gilles Rousset fait le match de sa vie.

6 septembre 2000 : A.S.S.E.-OL 2-2, L’affaire des faux passeports éclata

Au coude-à-coude en tête de la L1, Verts et Gones se quittent dos à dos au terme d’un joli derby. Stéphane Pédron et Lionel Potillon répondent à Sonny Anderson et Steve Marlet. Dans les tribunes, les Ultras lyonnais déploient la banderole de la honte : “Les Gones inventaient le cinéma quand vos pères crevaient dans les mines”. Le Brésilien Alex, lui, n’est pas sur la feuille de match. Les dirigeants lyonnais ont eu vent que le joueur bénéficiait d’un faux passeport. C’est le début d’une histoire qui va précipiter la descente de l’A.S.S.E. en L2.

3 octobre 2004 : A.S.S.E.-OL 2-3, Govou crucifie les Verts

Un derby haut en couleurs et riche en buts, avec un incroyable scénario. Juninho ouvre le score mais l’A.S.S.E. prend les commandes grâce à Hérita Ilunga et Pascal Feindouno. Les Verts semblent alors se diriger vers une première victoire dans le derby depuis vingt ans, mais l’OL renverse la vapeur dans les dix dernières minutes. Juninho égalise suite à un penalty que Jérémie Janot avait dans un premier temps repoussé et c’est Sidney Govou qui inscrit le but de la victoire lyonnaise dans les arrêts de jeu, après avoir déposé Vincent Hognon. “Le but de Sidney, c’est la Haute-Loire qui crucifie la Loire”, commente Grégory Coupet.

17 mars 2012 : A.S.S.E.-OL 0-1, La trahison de Gomis

Transféré à l’OL pour 15 M€ trois ans plus tôt, Bafé Gomis vient tromper Stéphane Ruffier pour inscrire l’unique but de ce derby dix minutes après son entrée en jeu à la place d’Alexandre Lacazette. L’ancien Vert, conspué par le public, célèbre son but en faisant la panthère, comme à son époque stéphanoise.

30 novembre 2014 : A.S.S.E.-OL 3-0, Trente ans que le peuple vert attendait ça !

Trente ans après sa dernière victoire, et après une vilaine série de sept défaites de rang, l’A.S.S.E. remporte enfin un derby à Geoffroy-Guichard. Les Verts de Christophe Galtier marchent littéralement sur les Gones d’Hubert Fournier. Moustapha Bayal, Ricky Van Wolfswinkel et Renaud Cohade sont les buteurs stéphanois.