ASSE, PSG - Mercato : Puel a déjà piqué l'ego d'Aouchiche !
Aouchiche et KamaraCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
TEMPS DE JEU

ASSE, PSG - Mercato : Puel a déjà piqué l'ego d'Aouchiche !

Arrivé libre à l’ASSE en provenance du PSG au mercato estival, Adil Aouchiche (18 ans) commence à être frustré de ne plus être titulaire aux yeux de Claude Puel.

La signature d’Adil Aouchiche à l’ASSE cet été avait fait naître les plus grands espoirs chez les supporters stéphanois. Une demi-saison plus tard, force est de constater qu’il faudra encore attendre avant de voir l’ancienne pépite du PSG éclore à Saint-Étienne. 

Titulaire en début de saison, le milieu offensif (18 ans) a payé des prestations trop linéaires à un poste désaxé qui n’est pas le sien. Petit à petit, cela a fait le jeu de Ryad Boudebouz, qui a su saisir la balle au bon et réalisé une prestation solide mercredi à Bordeaux (2-1). Face aux Girondins, Aouchiche a disputé le dernier quart d’heure en remplacement de Zaydou Youssouf et aspire à plus de temps de jeu dorénavant.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'ASSE

« Cela m’a touché dans mon ego »

« Le coach a dit que j’avais besoin de souffler ? Oui, c’est vrai aussi. Mais je ne cache pas que c’était une frustration pour moi, a-t-il affirmé dans Le Progrès. Même si c’était sur une petite période, cela m’a touché dans mon ego. Je ne me suis pas trop posé de questions, j’ai continué à travailler, peut-être même plus. Je donne le maximum à chaque match et je me sens plus à l’aise avec mes coéquipiers. On se connaît mieux et je me lâche, plus de choses me réussissent. »

L’ancien milieu offensif du PSG sait également que les attentes nées de son arrivée à l’ASSE restent fortes. Peuvent-elles le déstabiliser dans sa progression ? « C’est une bonne pression. J’aime ça car elle me pousse à montrer qui je suis et prouver au club, qui m’a fait confiance, que je suis capable de faire de grandes choses, a-t-il poursuivi avant d’évoquer son positionnement. Je suis un joueur d’axe, un 10 ou un 8. Mais je joue là où on me met. Ailier, ce n’est pas un poste que je n’aime pas car ça reste un positionnement offensif où je peux exprimer mes qualités. Je m’adapte au collectif. »