par Alexandre Corboz

Bordeaux : Les dessous de l'accord Gillot-Triaud

Dans son édition du jour, Sud-Ouest revient sur la prolongation de contrat de l'entraîneur bordelais Francis Gillot.

Dans son édition du jour, Sud-Ouest revient sur la prolongation de contrat de l'entraîneur bordelais Francis Gillot. Un article fort intéressant qui explique à quel point la tendance s'est inversée lors des vacances de Noël. Extrait : "A l'intérieur du club et pour son entourage, son départ (Gillot) était acquis au moment de partir pour de courtes vacances. A priori, Jean-Louis Triaud n'a pas eu à faire le forcing pendant cette semaine de trêve pour « retourner » son coach. Le temps a fait son œuvre. Francis Gillot avait besoin de cette semaine au calme dans le Nord, avec son épouse et ses deux enfants, pour réfléchir posément. L'argument financier n'était pas décisif, même si la revalorisation de son salaire, qui passerait de 70 000 à 100 000 €, n'est pas négligeable."

Rigueur

Autre explication avancée par Sud-Ouest : la rigueur économique qui touche le football français. Et notamment à Lille, où était annoncé Gillot avec insistance. "L'entraîneur des Girondins a compris que dans un contexte économique contraint, il n'aurait pas forcément plus de moyens ailleurs. Notamment à Lille, où travaille son fils au sein de la cellule recrutement et où il était pressenti en cas de départ de Rudy Garcia en fin de saison. Mais la cure d'austérité financière qui s'annonce dans le Nord, l'envie déclarée du président Michel Seydoux de vendre le club ont pu le refroidir."

Retrouvez également toute l’actualité des Girondins sur webgirondins.