Girondins : Costil fait passer un message aux Ultramarines

true

Le capitaine des Girondins Benoît Costil s’est exprimé sur le conflit qui oppose depuis quelques jours les Ultramarines à King Street, l’actionnaire du club bordelais.

Le Maire de Bordeaux regrettait en début de semaine la guerre que se livrent par médias interposés les Ultramarines aux dirigeants des Girondins, ciblés par le groupe de supporters du club au scapulaire. L’image du FCGB en prend un coup, forcément, et Benoït Costil, en entretien dans Ouest-France, ne peut que le déplorer lui aussi.

A lire aussi : Tous les articles sur les Girondins

« J’espère que cela va s’arranger »

« Nous, on ne rentre pas là-dedans, c’est un sujet qui est bien trop délicat, a expliqué l’ancien rennais. On ne maîtrise rien, c’est au-dessus de nous, dans les hautes sphères du club. Mais on regarde tous les jours, on jette un œil, on tape « Girondins » sur internet et on voit ce qui se passe. Et ce qui s’est passé récemment ne donne pas une bonne image du club, malheureusement. »

 

Et à Costil d’inciter les Ultramarines à rester derrière le groupe girondin… « Forcément, cela nous peine et nous embête vraiment parce qu’on joue pour que tout se passe bien, pour qu’il y ait une belle osmose entre joueurs et supporters. Je suis persuadé que le vestiaire le mérite et que nos supporters pourraient se retrouver à travers l’équipe, parce qu’il y a vraiment des bons mecs dans le groupe, qui ont envie de tout donner. J’espère que cela va s’arranger. Le groupe des supporters a toujours été là derrière l’équipe, ça fait du bruit, ça résonne. Mais comme dans tous les clubs, vous avez moins de monde au stade quand vous êtes 10e plutôt que 3 ou 4e, forcément. »