Girondins de Bordeaux : Sagnol, l’arbitrage … Le vibrant coup de gueule de Marc Planus

Remonté comme un coucou malgré la victoire de son équipe face au RC Lens ce samedi (2-1), Marc Planus était particulièrement saignant en zone mixte. « C’est honteux d’avoir sifflé un penalty comme ça alors qu’il est face au jeu, qu’il voit tout ce qui se passe. C’est juste de la panique. Quand il va falloir arbitrer au Vélodrome devant 60 000 personnes, ça va être compliqué pour lui », a balancé l’expérimenté défenseur au sujet de l’arbitrage de Monsieur Lesage sur le penalty sifflé contre lui.

Lesage rhabillé pour l’hiver !

« C’est mon deuxième match cette saison, je voulais rendre une copie quasi-parfaite. Donc non, la victoire n’enlève pas ma déception. On peut faire des erreurs sur des actions litigieuses mais là c’est inexplicable », poursuit l’intéressé qui est également revenu sur la polémique de la semaine sur Willy Sagnol, prenant la défense de son coach.

Les anciens joueurs en prennent pour leur grade

« On avait une grosse envie de faire quelque chose pour le coach. La seule chose que je dirais à ce sujet, c’est qu’on a montré les limites intellectuelles de ce milieu. Les gens qui ne sont pas dans le milieu du foot nous dénigrent et ont énormément de préjugés sur nous. Certains, en créant la polémique, se sont montrés à la hauteur de ces préjugés et des amalgames qu’on fait dans le football. C’est une honte que certaines personnes, qui ne sont plus sous le feu des projecteurs, en aient profité pour se glisser dans cette affaire-là », glisse Planus au sujet des nombreuses voix qui se sont élevées pour attaquer son coach, comprenant les larmes de celui-ci après le second but : « Quand vous êtes attaqué comme ça, ça touche tout le monde et ça peut avoir des répercussions énormes sur une vie familiale. Ça dépasse le cadre du football.»

Retrouvez également toute l’actualité des Girondins sur webgirondins.