Girondins de Bordeaux : Tigana défonce Chalmé et Planus

Dans un long entretien accordé à L’Equipe ce dimanche, Jean Tigana a fait part de sa volonté d’entraîner à nouveau. Ne fermant pas la porte à un retour en France même s’il avait déclaré le contraire après son échec à Bordeaux en 2011.

Et, quand on lui rapporte que certains présidents lui font une sale réputation, l’ancien membre du carré magique s’étonne : « Un, je ne sais pas d’où ça vient. Et deux, je m’en fous ! Les gens ne me connaissent pas. Je peux retourner sans problème dans tous les clubs où j’ai travaillé. Jean-Michel Aulas, dès qu’il est à Saint-Tropez, il m’invite. Chaque fois que je suis à Monaco, je vais déjeuner avec (Jean-Louis) Campora. À Bordeaux, je revois Jean-Louis Triaud. Après, il y a des réputations qui se font », glisse l’intéressé qui reconnait que son sale caractère le désert.

Ne confessant qu’un seul regret « être venu seul à Bordeaux, sans son staff », Tigana montre les crocs à ceux qu’il estime manquer de gratitude. C’est notamment le cas de Mathieu Chalmé qui a dit à son sujet « il ne m’a rien appris » : « Je préfère retenir que Giuly, qui a joué à Barcelone, me remercie ainsi que tous les jeunes que j’ai amenés en équipe de France ou d’Angleterre, plutôt que Chalmé ou que Planus qui me critiquent. Sincèrement, Chalmé ? Je ne sais même pas s’il joue à Ajaccio. Il a fait des matches, cette saison ? Dans cinq ans, qui saura ce que Chalmé a apporté au football français ? Moi, j’ai mon passé, mon vécu et j’ai mon après. »