Girondins : de nouvelles accusations contre King Street

true

Dans le viseur des supporters des Girondins, King Street n’est pas un modèle de gestion selon le journaliste Romain Molina.

Les supporters des Girondins, les Ultras en particulier, sont hostiles au nouveau propriétaire du FCGB, le fonds de pension américain King Street. Le mouvement de contestation se traduit notamment au niveau de l’affluence du Matmut Atlantique. Et selon Romain Molina, journaliste-écrivain indépendant, les griefs reprochés aux dirigeants bordelais ne seraient pas injustifiés.

A lire aussi : Tous les articles sur les Girondins

Sur Twitter, Molina a en effet répondu à Bernard Caïazzo, le président stéphanois, très inquiet sur les conséquences de la crise sanitaire sur le foot français, en pointant la gestion de King Street. « Si les dirigeants arrêtaient de tirer dans les caisses et manger/faire manger sur les transferts + notes de frais, il n’y aurait pas besoin d’aide, Bernard. La remarque ne vaut pas spécialement pour l’ASSE, mais en général (Bordeaux ayant la palme) », écrit-il.