Girondins : King Street demande le jackpot pour se retirer !
par butfootballclub

Girondins : King Street demande le jackpot pour se retirer !

Selon Manu Lonjon, King Street, l'actionnaire des Girondins, n'entend vendre ses parts qu'en cas d'offre « exorbitante »...

Arrivé en tête du second tour des élections municipales dimanche, Pierre Hurmic a évoqué sans détours la situation des Girondins de Bordeaux en demandant le départ de Frédéric Longuépée, le président du club. Pour Sud Ouest, M. Hurmic a estimé qu'«un club ne peut pas se permettre le luxe de se mettre à dos le principal club de supporteurs et de les traiter avec un tel mépris et une telle arrogance, avec des menaces de peines pénales ».

Et il a ajouté sur France 3 : « Ces supporteurs, ce sont des enfants de Bordeaux, des administrés, il est normal que le maire pèse de tout son poids politique pour aller rencontrer très rapidement l’actionnaire King Street et lui dire de doter ce club d’un nouveau président. Les jours de M. Longuépée doivent être comptés ».

Une prise de position qui va dans le sens de la majorité des supporters girondins. Mais dans son live Twitch, Manu Lonjon a douché les enthousiasmes... « King Street n'est pas vendeur sauf en cas d'offre exorbitante. Ils demandent deux ou trois fois ce qu'ils ont mis. C'est une façon de dire qu'ils ne sont pas vendeurs. Ils sont perchés », a expliqué le spécialiste des transferts.