Girondins : King Street pourrait envoyer le club en National 2 !

true

Le 16 juillet prochain, les Girondins passeront devant la DNCG. Si le propriétaire King Street arrête les frais, Bordeaux pourrait repartir en National 2.

La semaine de tous les dangers pour les Girondins. En proie à de grandes difficultés financières, le club au scapulaire passera devant la DNCG, le gendarme financier. Prévue le 7 juillet dernier, la réunion avait été décalée par les dirigeants des Marine et Blanc. Pas forcément un bon signe sur la situation des finances bordelaises.

A lire aussi : Tous les articles sur les Girondins

La DNCG tentera de savoir si les Girondins sont solvables. Pour cela, King Street, fonds de pension américain et propriétaire du club, devra se montrer garant auprès de l’instance. Il y a quelques semaines, Frank Mc Court a fait ce geste, nommé « lettre de confort », auprès des décideurs pour garantir le passage de l’OM. En bref, King Street devrait se porter garant pour éponger le déficit des Girondins.

Les Girondins en attente de la décision de King Street

Selon les informations de So Foot, il n’est pas certain que King Street fasse cet effort. Cette décision pourrait faire l’effet d’une bombe. Les Girondins risquent très gros. En cas d’abandon de la part du propriétaire, le club au scapulaire pourrait perdre son statut professionnel et filer en National 2.

Toujours dixit le média, cette hésitation du fonds aurait provoqué le report de la première réunion avec la DNCG. Les dirigeants du FCGB auraient invoqué un « problème d’agenda ». Le fonds d’investissement américain a désormais jusqu’au jeudi 16 juillet pour décider s’il sauve les Girondins de Bordeaux ou s’il décide d’arrêter les frais.