Girondins : le bon, la brute et le truand de la première partie de saison

true

A l’heure des bilans à mi-exercice, quoi de mieux que de mettre en avant trois des acteurs-clés de ce début de saison sous un air de Sergio Leone ?

A lire aussi : Tous les articles sur les Girondins

Le bon : Paulo Sousa

On aurait pu citer les révélations Yacine Adli et Josh Maja ou encore le nouveau patron de la défense Laurent Koscielny mais on a préféré mettre en avant le chef d’orchestre portugais. Malgré les remous en coulisses (remplacement de GACP par le co-actionnaire King Street), malgré les sollicitations d’Arsenal, le « romantique » Paulo Sousa a tenu la barque, amenant une vraie patte du côté de la « belle endormie » bordelaise. Si ce Bordeaux n’est pas encore un grand millésime, il tient assurément le coach qui peut tendre vers ce genre de projet. Mais pour combien de temps acceptera-t-il d’avaler des couleuvres face aux fausses promesses de ses dirigeants ?

La brute : Edson Mexer

Pour un bon casting défensif, il faut un grand méchant. Pablo Castro et Laurent Koscielny sont bien trop élégants pour avoir le physique de l’emploi … Mais pas Edson Mexer. Au sein de la défense à trois des Girondins, le Mozambicain arrivé en provenance de Rennes cet été se charge des basses œuvres. Bien aidé par son comparse brésilien Otavio au milieu. Avec déjà cinq cartons jaunes en Ligue 1 (en seulement 15 apparitions), il est déjà le Bordelais qui cartonne le plus.

Le truand : François Kamano

Il y a un an, le Guinéen était encore vu comme le remplaçant de Malcom. Prêt à partir depuis cet hiver, Kamano rêvait de Monaco ou d’un grand club étranger. Sa direction a mis un prix de départ (20 M€), bien trop élevé pour un joueur qui n’a jamais suscité un tel engouement. Depuis, l’ancien Bastiais ressemble à une âme damnée. Après s’être lâché et avoir démonté son ancien coach Ricardo au printemps, Français Kamano a perdu sa place de titulaire indiscutable. Depuis peu, c’est à un poste de piston droit du 3-5-2 mis en place par Paulo Sousa qu’il se refait la cerise. Ses stats sont toutefois en chute libre (1 seul but inscrit cette saison)…

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008