Girondins : le communiqué cinglant et alarmiste des Ultramarines

false

En plein de bras de fer avec leurs dirigeants, les ultras des Girondins de Bordeaux réaffirment leur volonté de voir le président délégué, Frédéric Longuépée, démissionner.

Si les dirigeants des Girondins de Bordeaux espéraient qu’une rencontre permettrait de calmer les Ultramarines, c’est raté ! Ces derniers, via un communiqué, ont réaffirmé leur position, réclamant un changement urgent au niveau de la direction. Ils ne veulent pas de Frédéric Longuépée et entendent que le club se dote d’un véritable organigramme lisible.

« Une nouvelle preuve que l’actuel président délégué Frédéric Longuépée est totalement hors-jeu en plus d’être hors-sujet. Ses multiples affronts, l’affaire de la billetterie, son discours occultant le sportif et sa personnalisé nous en avaient déjà persuadés. Accepter la rencontre avec le « board » en sa présence, c’est continuer de légitimer son rôle, nous nous y refusons. »

« Nous espérons vivement sortir le plus rapidement possible de cette crise profonde que vit le club, mais cela ne sera malheureusement pas encore le cas pour Monaco. Nous le répétons inlassablement, notre club mérite une véritable direction, une organisation cohérente et des actionnaires visibles. Nous tirons la sonnette d’alarme : la crise structurelle traversée par le club est inédite. Si Frédéric Longuépée incarne cette crise, le mal est profond, la situation déjà critique. »

« C’est tout le sens de notre combat, nous ne lâcherons rien et attendons impatiemment cette réunion avec les propriétaires du FCGB »

R.N.

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001