Girondins : Longuépée et King Street ont obtenu un sursis de la DNCG

true

Alors que les Girondins devaient passer leur grand oral devant la DNCG ce mardi, leur audience a finalement été reportée à la demande du club.

Depuis des jours, et notamment depuis les Girondins Leaks où Frédéric Longuépée avait évoqué son « numéro de claquettes » devant la DNCG, les supporters bordelais attendaient ce mardi 7 juillet avec impatience. Les dirigeants bordelais et King Street étaient attendus pour s’expliquer devant l’instance de contrôle financier du football français. Une audition qui s’annonçait plutôt chaude.

A lire aussi : Tous les articles sur les Girondins

9 jours pour solidifier le dossier

Avec un déficit attendu autour des 60 millions d’euros, peu de visibilité en terme de ventes juteuses et des charges lourdes notamment en terme de masse salariale, le club bordelais risque un passage houleux. C’est peut-être pour cela, afin de le préparer au mieux, que la direction bordelaise et King Street ont obtenu un sursis. Selon l’Equipe, la DNCG a accepté leur requête d’un report d’audition qui aura finalement lieu le 16 juillet prochain.

Un Mercato toujours plus paralaysé

Une nouvelle qui n’est pas sans incidence sur les prochains jours. Outre le fait que cette demande de report n’a rien de rassurant sur la solidité du dossier que les Girondins comptaient présenter, cela reporte un peu plus l’arrivée d’éventuels renforts. En effet, la direction a gelé toute arrivée à Bordeaux tant que l’obstacle de la DNCG ne sera pas franchi. Et comme le Mercato sera en pause à partir du 9 juillet, cela inclut que les supporters girondins n’auront aucun nouveau nom à se mettre sous la dent avant la mi-août. Mis à part celui du successeur de Paulo Sousa…

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014