Girondins – Mercato : deux anciens se proposent pour la suite de Sousa

true

Les prétendants se bousculent pour succéder à Paulo Sousa. Après Gasset, Wilmots, ce sont Sagnol et Courbis qui aimeraient devenir entraîneur des Girondins.

Malgré ses déboires, les Girondins attirent toujours. Depuis la semaine dernière, Paulo Sousa a fait part de ses envies d’ailleurs à ses dirigeants et à ses joueurs. L’entraîneur portugais serait épuisé par les changements de cap de sa direction actuelle. Il est en conflit avec Frédéric Longuépée, président du FCGB.

A lire aussi : Tous les articles sur les Girondins

Dans le viseur de Benfica, le natif de Viseu (Portugal) négocie sa libération avec le club au scapulaire. Les deux parties restent, pour l’heure, sur leur position. Paulo Sousa réclame 3,36M€. Les Girondins veulent qu’il s’en aille sans aucun dédommagement.

Pour le futur, le banc des Marine et Blanc est donc potentiellement libre. Forcément, l’histoire de Bordeaux fait saliver des postulants. Selon des informations du Parisien, Jean-Louis Gasset serait en pole position pour le poste.

Marc Wilmots, ancien sélectionneur de la Belgique, a fait état de sa candidature. Sud-Ouest avance deux noms de plus intéressés par le poste. Comme pour Gasset et Wilmots, ce sont deux anciens de la maison bordelaise. Rolland Courbis et Willy Sagnol ont proposé leur service.

À 66 ans, Rolland Courbis a déjà fait deux passages chez les Marine et Blanc (1992-1994 et 1996-1997). Le chroniqueur de RMC sort d’une dernière expérience maussade au SM Caen en 2019. Avec lui, Caen avait sombré en Ligue 2.

Son confrère de RMC, aussi, a déjà été entraîneur des Girondins (2014-2016). À 49 ans, Willy Sagnol a annoncé vouloir reprendre son métier d’entraîneur dès que possible. Il a décliné une nouvelle année en tant que consultant sur la radio nationale. Depuis son départ de Bordeaux en 2016, l’ex-international français a été l’adjoint d’Ancelotti sur le banc du Bayern Munich avant d’assurer un très court intérim (15 jours) à la suite de l’éviction du coach italien.

En proie à une grave crise institutionnelle et économique, les Girondins ont le choix pour le successeur de Paulo Sousa.