Girondins : mis sous pression par les Ultramarines, Antony Thiodet s'en va
par Raphaël Nouet

Girondins : mis sous pression par les Ultramarines, Antony Thiodet s'en va

Le directeur de la billetterie, en conflit avec les supporters du FCGB, a trouvé un accord pour quitter le club, un an et demi après son arrivée.

L'Equipe a annoncé sur son site Internet que les Girondins de Bordeaux et et Antony Thiodet avaient trouvé un terrain d'entente pour mettre fin à leur collaboration, débutée en février 2019. Collaboration pour le moins houleuse car le directeur de la stratégie commerciale stade et réseau était détesté par les Ultramarines.

Ceux-ci lui reprochaient notamment d'avoir été contraints d'acheter des places dans des tribunes plus chères que le virage nord, où ils auraient voulu se replier en septembre dernier après la fermeture de leurs gradins par la LFP. Thiodet était en plus le bras droit de Frédéric Longuépée, lui aussi dans le collimateur des ultras.

Pour le décrédibiliser, les supporters avaient diffusé une conversation de Thiodet dans laquelle il expliquait avoir fait travailler des employés du FCGB pourtant mis au chômage partiel et avoir critiqué les joueurs pros, qui ne travaillaient pas assez à son goût. Rejeté par l'effectif et les supporters, Antony Thiodet, malgré des excuses publiques, n'avait pas d'autre choix que de quitter le club.