Girondins : Papin ambassadeur, une « insulte » aux Girondins

true

Dans un entretien accordé au site Girondins4Ever, Bernard Lions évoque la saison des Girondins de Bordeaux, la gestion de ses nouveaux propriétaires et commente en particulier un choix ; celui de Jean-Pierre papin, nommé Ambassadeur du club lors de la tournée des féminines aux Etats-Unis il y a quelques mois. Le journaliste de L’Equipe estime qu’Alain Giresse s’imposait.

A lire aussi : Tous les articles sur les Girondins

« Quand j’ai entendu parler qu’ils voulaient prendre comme ambassadeur du club Jean-Pierre Papin parce qu’il était Ballon d’Or et qu’en termes de marketing et de commercial c’était très bien, je me dis, avec tout le respect que j’ai pour Jean-Pierre Papin, c’est une insulte faite aux Girondins de Bordeaux, explique Lions. Parce que l’homme qui incarne les Girondins de Bordeaux, qui fait le lien entre le passé, le présent et le futur, c’est Alain Giresse. Je sais qu’Alain Giresse les a rencontrés et ils n’ont pas retenu sa candidature. »


Et au journaliste de mettre en avant un autre affront fait aux « historiques » du club au scapulaire. « Je regrette beaucoup que des gens qui sont l’âme des Girondins de Bordeaux, qui ont un vrai attachement et un désintéressement, d’un point de vue carriériste, comme Battiston, Trésor, soient mis à l’annexe du club. Parce que c’est très important de transmettre la culture aux plus jeunes et tous ces investisseurs qui viennent de l’extérieur du monde du football, se trompent. Parce que si vous regardez tous les grands clubs, le Barça, le Real… Ils ont toujours des anciens qui assurent en interne cette continuité entre le passé, le présent et l’avenir. Ils sont indispensables pour maintenir la flamme de leurs clubs. Vouloir imposer une greffe artificielle, ça ne prend pas ».

Laurent HESS

Journaliste à But! depuis 2000