Girondins : Paulo Sousa, un départ difficile à finaliser pour Bordeaux ?

true

Agacé par l’attitude de ses dirigeants, Paulo Sousa veut claquer la porte des Girondins de Bordeaux mais il ne démissionnera pas sur un coup de tête. Explications.

Si Paulo Sousa a annoncé sa volonté de quitter les Girondins de Bordeaux à ses cadres, le Portugais dirige toujours le plus normalement du monde les séances. Vendredi, l’ancien coach de la Fiorentina était sur le terrain avec ses adjoints et ce sera encore le cas au moins jusqu’à mercredi et le rendez-vous du club devant la DNCG.

A lire aussi : Tous les articles sur les Girondins

Paulo Sousa ne veut pas partir les poches vides…

Une situation qui s’explique par le fait que Paulo Sousa est encore sous contrat jusqu’en juin 2022 et qu’il n’entend pas démissionner mais négocier à l’amiable son départ. Comme le rapporte « L’Equipe », le volet financier est le principal nerf de la guerre dans ce dossier puisque le technicien doit encore deux ans de contrat à Bordeaux à un salaire estimé à 280 000€ brut par mois. Si la direction décidait de le limoger, elle devrait débourser près de 10 M€. Bien évidemment, on n’ira pas jusque là. Paulo Sousa espère un règlement à l’amiable et le club aussi.

Et ne se met pas à la faute

En attendant, Paulo Sousa se veut très professionnel dans sa manière de fonctionner et prend bien soin à ne pas se mettre en faute afin d’éviter le licenciement pour faute grave. D’après L’Equipe, le Portugais a certes annoncé sa décision aux dirigeants dès la reprise mais il a choisi de rester droit dans ses bottes, estimant qu’il n’y avait pas d’urgence, promettant de rester le temps que King Street se retourne et lui dégotte un remplaçant. D’ailleurs, aujourd’hui, le principal (et seul?) griefe que les dirigeants trouvent à Paulo Sousa est d’avoir fait fuiter son envie de départ dans la presse mais comme il est difficile de le prouver…

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008