Girondins : Thierry Henry s’était proposé à l’ASM avant de négocier avec le FCGB

Avant même que les Girondins de Bordeaux négocient avec Thierry Henry une arrivée en Aquitaine, l’ancien buteur avait rencontré le vice-président de l’AS Monaco.

L’Equipe du jour révèle les coulisses du retour de Thierry Henry à l’AS Monaco, près de vingt ans après son départ. On y apprend quelques informations croustillantes, notamment que le champion du monde 98 avait longuement discuté avec le vice-président monégasque, Vadim Vasilyev, lui faisant part de son envie d’entraîner et de son amour de son club formateur. C’était le 12 juillet, soit bien avant ses contacts avec les Girondins de Bordeaux…

“Nous sommes le 12 juillet à Moscou, à deux jours de la rencontre pour la 3e place entre la Belgique et l’Angleterre à la Coupe du monde. Vadim Vasilyev, le vice-président de l’AS Monaco, est passé dire bonjour à Youri Tielemans, son joueur, auteur d’un Mondial plus prometteur que sa première saison à Monaco. Le jeune Belge (21 ans) a en tête de quitter le Rocher mais son club veut le conserver absolument. Vasilyev le voit et le rassure, puis il croise Thierry Henry, adjoint du sélectionneur Roberto Martinez.”

“Les deux hommes se connaissent comme ça, “Titi” est passé plusieurs fois sur le Rocher. En août 216, il était même monté dire bonjour au centre d’entraînement de La Turbie. A Moscou, c’est l’occasion de boire un café et de parler foot. Henry évoque son immense envie d’entraîner, son cœur monégasque, la Coupe du monde. L’entretien dure et Vasilyev est séduit.”

R.N.

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001