Girondins : Ultramarines, King Street, situation financière du FCGB… Longuépée en dit plus

true

Dans un entretien accordé à France Bleu Gironde, Frédéric Longuépée a fait le point sur l’actualité des Girondins. Morceaux choisis (retranscrits par Girondins4Ever).

Sur le conflit avec les Ultramarines

“Une fois qu’on a demandé ma démission et que j’ai dit et répété que je ne démissionnerai pas, je pense que si on veut avancer, il faut pouvoir dialoguer. On ne peut construire durablement que dans le dialogue et le respect des personnes. Est-ce que j’ai l’impression d’avoir commis des erreurs dans cette crise avec les Ultramarines ? Je n’ai pas la prétention de tout faire bien. Nul n’est parfait. Mais on ne peut pas non plus tout faire mal. S’atteler à dénigrer constamment, quelles que soient les initiatives que le club et nous prenons, n’est pas forcément constructif”.

A lire aussi : Tous les articles sur les Girondins

Sur King Street

“Le club n’est pas en danger, le propriétaire américain va assumer. King Street a déjà beaucoup investi, notamment dans l’acquisition du club. Ils ont investi à l’occasion des deux derniers mercatos. Ils continuent à investir et vous avez pu voir les travaux qui sont en cours sur la plaine du Haillan. King Street est engagé dans la durée et saura honorer les engagements pris. Nous devons envoyer nos éléments budgétaires à la DNCG au début du mois de juin pour une audition qui aura probablement lieu début juillet”.

Sur le remboursement des abonnements

“On a effectivement réfléchi pendant cette période particulière à différentes formules, à la fois pour les matchs qui n’ont pas pu se jouer sur la saison 2019-2020 et pour la prochaine saison. Sur les matches qui n’ont pas pu se jouer, on va proposer 3 formules. La première consiste à en faire don au fond de dotation du club. Ce fond de dotation en fera lui-même don à des personnes qui ont été exposées au Covid, je pense en particulier au personnel soignant et à toutes les autres populations qui ont continué à travailler pour nous protéger. Elles auront aussi la possibilité d’obtenir un avoir sur une durée de 18 mois ou d’utiliser la valeur de ces matchs non joués en tant que crédit sur la saison 2020-2021. Pour la saison 2020-2021, on va inaugurer une nouvelle plateforme de billetterie et donc les abonnés pourront utiliser leur abonnement 2020-2021, à partir du premier match auquel ils pourront assister. Autrement dit, ce sont potentiellement des abonnements qui courront également sur la saison 2021-2022”.

Sur le nouveau logo

« Ce n’est pas un projet qui date d’hier. Il a été présenté au maire,  son chef de cabinet, à nos partenaires, à des membres du réseau. Le réseau de Bordeaux qui compte près de 1700 entreprises. Il a été présenté à quelques abonnés. Il a même été présenté aux Ultramarines qui n’ont pas forcément souhaité poursuivre le dialogue. Comme vous pouvez le voir c’est un projet qui est en gestation depuis de nombreux mois, et qui traduit le projet du club. Le logo apparaitra sur les équipements portés par les joueurs à compter de la saison prochaine. C’est une nouvelle identité graphique qui se déclinera dans le stade et tout le club ».